Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Data Mossoul
Théâtre de la Colline  (Paris)  septembre 2019

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Joséphine Serre, avec Guillaume Compiano, Camille Durand-Tovar, Elsa Granat, Estelle Meyer, Edith Proust, Aurélien Rondeau et Joséphine Serre.

A l'écriture et à la mise en scène de "Data Mossoul", Joséphine Serre, signe un projet ambitieux par son foisonnant champ thématique avec, et entre autres, la trace et la matérialité de la mémoire, l'écriture de l'Histoire, la chute des civilisations, la destruction des sites historiques, la conservation des données internautiques, le transhumanisme, le cyberactivisme, l'immortalité et la transmigration des âmes.

Et ce, articulé autour de la ville de Mossoul, englobant Ninive, l'ancienne capitale de l'Empire assyrien, une des cités millénaires du Moyen Orient ravagées par la guerre, l'insurrection civile et les destructions opérées par le groupe Etat Islamique, dans une fresque épique dont l'héroïne est Mila Shegg, nom anagramme d'une figure de la mythologie sumérienne, Gilgamesh parti en quête de l'immortalité.

Ingénieur spécialiste en informatique quantique travaillant dans un "data center" américain, alors qu'elle est inexplicablement atteinte d'une amnésie concernant les années 2014-2016, dont il ne lui reste que des images des sculptures de taureaux ailés androcéphales ornant l'entrée du Palais de Khorsabad situé en Irak, et qu'elle accepte de participer à un projet d'immortalisation des données informatiques, elle est missionnée, en contradiction avec son éthique, pour concevoir un programme de suppression de certaines données.

Ce qui la conduit à partir à la recherche de sa mémoire enfuie qui va constituer l'élément déclencheur d'un échevelé tourbillon spatio-temporel d'événements à la manière d'une machine à explorer le temps.

Ainsi se déroule une pluralité d'histoires et de mise en perspective de destins croisés du dernier conseil du dernier empereur assyrien au motel Assurbanipal tenu par une réincarnation fictive de l'assyriologue britannique découvreur et traducteur de l'épopée de Gulgamesh regroupant une cellule de lutte pour la libéralisation des droits numériques en passant par la Silicon Valley et la bibliothèque de Mossoul.

Si, dans sa note d'intention, Joséphine Serre évoque des sources filmiques d'inspiration, la série "Black Mirror" et le film "Babel de Alejandro González Inarritu, la structure dramatique de "Data Mossoul" emprunte largement à la facture dramaturgique marque de fabrique de deux auteurs contemporains qui connaissent le succès tant critique que public.

A son aîné, Wajdi Mouawad, actuellement le directeur du Théâtre de la Colline qui co-produit le spectacle, le procédé du drame épique fragmenté et multifocal avec la déclinaison des motifs récurrents de l'épopée grecque notamment pratiqué dans sa tétralogie "Le sang des promesses" et plus récemment avec "Tous des oiseaux".

A son homologue générationnel Alexis Michalik, le kaléidoscope paradigmatique qui préside à ces deux premiers opus - "Porteur d'Histoire" et "Le Cercle des Illusionnistes" - qui n'ont pas quitté l'affiche depuis leur création.

Cela étant, et nonobstant, malgré la durée longue du spectacle, les déperditions et ellipses inhérentes à la surabondance évoquée in limine, Joséphine Serre parvient à boucler sa partition avec un dénouement ressortant au fantastique.

Et sous son efficace direction, dans la scénographie dynamique de Anne-Sophie Grac qui use du "Binary Code Rain" à la manière de Matrix et d'images d'archives des ruines de Mossoul, outre Edith Proust dans le rôle de la principale protagoniste, six comédiens - Guillaume Compiano, Camille Durand-Tovar, Elsa Granat, Aurélien Rondeau, Estelle Meyer et Joséphine Serre.- interprètent avec conviction la trentaine de personnages de cette extraordinaire aventure.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=