Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hildebrandt
ïLeL  (At(h)ome)  septembre 2019

Voilà un bien beau disque que celui que nous propose Hildebrandt pour entreprendre la fin de l’été et le début de l’automne. Derrière ce nom aux consonances germaniques se trouve un natif de la Rochelle, solidement arrimé aux îles de lumières qui l’entourent. Sa silhouette imposante et sa voix puissante vont de pair avec un mélodiste acharné, continuellement à la recherche d’une immédiate simplicité, où la pluralité musicale electro-rock, la finesse des arrangements et la poésie de la langue française résonnent en harmonie.

Hildebrandt est un auteur, compositeur et interprète. Son premier album, Les Animals, sorti en 2016 rencontra un joli succès critique, salué à sa juste mesure par l’un de nos chroniqueurs. Il revient aujourd’hui avec un nouveau projet, ÎLeL où se côtoient les contrastes, faisant fi des clichés : sa vitalité contagieuse comme ses élans insatiables de douceur.

Pour composer les douze titres de cet album, Hildebrandt s’est lancé dans une quête solitaire et nécessaire, à revers des normes et des injonctions préconçues. Muni des œuvres de Stevenson, il s’est retiré dans un refuge de montagne ou sur des îles atlantiques. Avec cet album, il explore un territoire où le masculin se déploie à rebours, où les genres se confondent et les émotions se bousculent.

On y trouve donc des chansons pop d’une grande sensibilité comme avec "Je suis deux" et "Garde tout bas". On plane avec "Travesti" qui déconstruit avec beaucoup d’humour tous les clichés existants sur les cabarets drag-queen.

Hildebrandt nous propose différents styles faits de riffs de guitares blues mais aussi de percussions tribales. Les ballades ouatées ne sont pas en reste, montrant l’esthétique intimiste et généreuse recherchée par l’auteur. Au piano, l’excellent Albin de la Simone est là pour l’ccompagner.

A la recherche de ses doubles au féminin, Hildebrandt convoque le visage disparu d’une grand-mère aimée avec "Emilienne", une ballade au piano piqué de clavecin. "Vingt", l’un des plus beaux titres de l’album pour moi, un titre dédié à son épouse qui évoque avec humilité le Que serais-je sans toi d’Aragon autour d’un crescendo intense et lancinant. L’album se termine avec l’onirique "Qui de nous", une déclaration d’amour bouleversante à sa fille.

C’est donc un superbe album, particulièrement émouvant que nous offre Hildebrandt, un album à découvrir, particulièrement si vous ne connaissez pas encore cet artiste plein de talent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Les Animals de Hildebrandt
Hildebrandt en concert à Denis Rivet - Tango Kashmir - Mathilde Forget - Nicolas Séguy - Hildebrandt - Emmanuel Urba (samedi 3 octobre 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Hildebrandt
Le Soundcloud de Hildebrandt
Le Facebook de Hildebrandt


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=