Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale
Charles Dantzig  (Editions Grasset)  septembre 2019

En 2005 a paru Le dictionnaire égoïste de la littérature française, immense succès immédiat, auréolé de nombreux prix, unanimement salué par la critique et le public. Proposé par Charles Dantzig, il devint rapidement un classique.

Quatorze ans après, l’auteur nous propose un nouvel ouvrage, Le dictionnaire égoïste de la littérature mondiale, un ouvrage consacré aux littératures des autres pays du monde qu’il ne considère pas comme "étrangers", nous l’expliquant au cours d’un article. C’est donc un ouvrage "égoïste" que nous propose Charles Dantzig, du fait qu’il nous parle que de choses qui, en bien ou en mal, l’intéressent, lui plaisent, le passionnent et non à partir d’on ne sait quels canons de littérature.

L’ouvrage comprend quatre types d’articles : des articles sur des auteurs, des articles sur des personnages, des articles sur des œuvres et des articles sur notions. A cela s’ajoutent ce que l’auteur appelle "des express", des articles beaucoup plus courts sur différents sujets.

L’ouvrage brasse extrêmement large avec des articles sur Eschyle, Gabriel Garcia Márquez, d’autres sur Le Guépard ou encore L’amant de Lady Chatterley. L’auteur nous propose aussi des articles sur le bonheur ou encore les "verbes réfléchis" et s’intéresse à des personnages comme Ali-Baba.

Evidemment, la lecture de certains articles nous montre les auteurs admirés par l’auteur mais aussi les œuvres qu’il déteste, prenant plaisir à les démonter en bonne et due forme. L’auteur sait complimenter ou flatter mais il maîtrise aussi l’art de dire des vacheries. On est parfois surpris de voir l’auteur détester certains auteurs que, de notre côté, on aime beaucoup. C’est le cas notamment pour certains auteurs américains, que je vous laisse découvrir, qui sont unanimement salués par les critiques d’habitude.

L’ouvrage a pour mérite de nous faire découvrir des œuvres et des auteurs, à moins que l’on soit un être particulièrement érudit de littérature, ce qui est loin d’être mon cas. Ce n’est pas un livre économique puisqu’il nous donne envie d’investir dans des ouvrages pour prolonger la découverte.

Comme dans tout dictionnaire qui se respecte, le lecteur a le choix d’aller piocher où bon lui semble les articles qu’il préfère sur des auteurs qu’il connaît souhaite découvrir, des sujets ou des œuvres qui lui plaisent. A chaque fois, la plume de l’auteur nous émerveille. Posé sur la table basse de mon salon, l’ouvrage de Charles Dantzig que je n’ai pas encore lu dans sa totalité m’attend dès qu’un moment m’est possible. Je me réserve le privilège de pouvoir passer quelques minutes merveilleuses à ses côtés, le temps d’un ou deux articles dès que le temps m’est donné. Une fois terminé, cela ne devrait prendre plus beaucoup de temps, même si je le savoure et le déguste avec parcimonie, ce Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale, ira prendre place dans ma bibliothèque aux côtés de mes ouvrages préférés.

Le dictionnaire que nous propose Charles Dantzig est donc un livre allègre, partial, drôle, sérieux, brillant, inattendu, qui donne envie de converser avec l’auteur à propos de cette littérature avec laquelle nous vivons, et qui nous fait vivre.

L’ouvrage de Charles Dantzig est donc un puits de savoirs, un temple d’érudition, une œuvre imposante (l’ouvrage pèse allègrement le kilo) dans la lignée de son dictionnaire précédent sur la littérature française. Les passionnés de littérature trouveront dans la lecture de cet ouvrage un bonheur inespéré, les autres découvriront la plume virevoltante d’un auteur incroyable, parfois de mauvaise foi mais toujours érudit.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Pourquoi lire ?" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Charles Dantzig
Le Facebook de Charles Dantzig


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=