Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kitten on the keys
(It's not a) pretty princess day  (Rug Burn Records)  août 2005

Suzanne Ramsey, dite Kitten on the Keys, alias emprunté au titre d'une fugue pour chat composée par Zez Confrey en 1921, (littéralement "minet sur les touches de piano"), et a pour mascotte st un Hello Kitty Vibrator.

Si on ajoute que la diablesse est musicienne, chanteuse (ave cune voix polymorphe), performeuse, et figure de proue du new burlesque américain, cela vous donne déjà quelques sérieux indices sur la teneur de son répertoire.

Avec son dernier album (It's not a) pretty princess day, elle nous entraîne au bon temps du ragtime, du one-step et du foxtrot dans les années folles à New York du côté de Tin Pan Alley et reprend quelques standards tels "Everybody loves my baby", "Let"s all sing like birdies song" et "I am a vamp".

L'album commence fort avec "Kitty Anarchy", une mini reprise à la sauce Betty Boop sur comptine de boîte à musique, vous savez celle avec la danseuse, de "Anarchy in the UK" des Sex pistols ("And I wanna be an anarchist/I get pissed, destroy!").

Le ton est donné. Faut dire que la dame a de qui tenir puisque sa grand-mère lui vole ses odorantes petites culottes pour les vendre sur le net ! ("Grandma sells my panties on E-bay").

Ses compositions originales contiennent une bonne dose d'humour et sont truffées de métaphores grivoises et d'allusions sexuelles plutôt genre polissonneries et galipettes renvoyant plus aux petits films libertins du cinéma muet que porno-hard comme "Pony girl" ("I'll be your pony girl forever/Nevr put me in th e zoo/Lets' go for a ride !").

Et les fétichistes joyeux trouveront leur bonheur avec "Bare my sole" ("My orgasmic splendor frows and grwos/As you suck my toes/It's not taboo to screw a shoe/Get a clue and chew my mules !" ou "Furvert" ("For love I have to beg/But all you do is hump my leg").

Kitten on the Keys part en vrille avec la poupée Chucky de "Lethal Lolita" ("Letha Lolita/A shot in the dark/LethalLolita/Masticates your jello heart"), Jésus sexxxxy man de "Lonesome valley" ("He filled my valley/He plowed and plowed") ou ses problèmes métaphysico-physiques dans "(Its' not a)pretty princess day" ("My skin is cracked like a shaterred crème brulee/Not even a prozac milkshake/Can shake my blues away").

Bien évidemment, est-il besoin de le préciser, tout cela est à prendre au second degré. Mais vous vous en doutiez.

Et Suzanne Ramsey redevient parfois plus sérieuse en chantant son penchant pour le leader des Cure "Bob Smith" ("Your allure is always be pure/While at the end of my rope/Around my troubled neck I grope/A velour ligature") dont elle reprend "A forest".

Un album au final épatant. It's a pretty Kitten day !

 

En savoir plus :

Le site officiel de Kitten on the Keys


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=