Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante
Maison de Balzac  Du 23 septembre 2019 au 13 janvier 2020

Avec "Balzac & Grandville - Une fantaisie mordante", la Maison de Balzac propose au public une mise en résonance entre le romancier Honoré de Balzac et le dessinateur Grandville articulée sur une identité d'approche de la nature humaine.

Yves Gagneux, conservateur du Patrimoine et directeur de la Maison Balzac, qui assure le commissariat de l'exposition, a composé un florilège riche d'une cinquantaine d'oeuvres, dessins, gravures et affiches dont certaines inédites.

Celles-ci sont déployées en trois sections chronologiques relatant la carrière de Grandville qui après la promulgation de la loi édictant la censure abandonne le dessin de presse et la satire politique au profit de l'illustration.

Balzac et Grandville, même combat

En 1830, alors dans sa période journalistique, Balzac, qui n'a pas encore entamé l'écriture de son grand oeuvre la Comédie humaine basée sur la charge caricaturale et la "comparaison entre l'Humanité et l'Animalité" tel qu'il l'exprimera dans l'avant-propos de la première édition, rencontre le dessinateur satirique Jean Ignace Isidore Gérard dit Grandville.

Celui-ci jouit déjà d'une belle notoriété avec ses charges satiriques placées sous le genre de l'allégorie et de la caricature animalière et sans doute Balzac trouve-t-il en sa personne un homologue sur le plan graphique de l'anthropomorphisme.

Il a notamment publié sous le titre "Les Métamorphoses du jour" une série de 70 scènes dans lesquelles des personnages humains sont représentés avec une tête d'animal.

Le visiteur pourra apprécier le style de Grandville qui emprunte les formes de l'iconographie médiévale et maniériste avec ses chimères résultant de l'hybridation entre l'humain, l'animal et le végétal qui se trouve être en symbiose avec une pseudo-science qui resurgit au 19ème siècle, la physiognomonie, postulant l’analogie entre les traits du visage et la complexion et sa personnalité..

Grandville publie également ses dessins dans les journaux satiriques, ressortant à la presse qualifiée de "petite presse illustrée", alors en plein essor auprès de laquelle collabore Balzac qui va en assortir certains d'élogieux commentaires.

Après le rétablissement de la censure, Grandville se consacre à l'illustration à titre personnel, avec des recueils de lithographies dont "Les Cent Proverbes" et "Les Fleurs animées", et dans le registre de l'illustration littéraire des "Fables" de La Fontaine aux grands romans tels "Don Quichotte" de Cervantes et "Robinson Crusoé" de Daniel Defoe.

Et, il participe à l’illustration d'un ouvrage de typologie sociale intitulée Les Français peints par eux-mêmes et d'un recueil d'articles, de nouvelles et de contes satiriques publiés sous le titre "Les Scènes de la vie privée et publique des animaux" avec la collaboration d'écrivains célèbres du temps dont...Honoré de Balzac.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Maison de Balzac

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Maison de Balzac


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=