Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zenzile - Hightone
La Cigale  (Paris)  16 novembre 2005

Hightone et Zenzile réunis pour une tournée commune…ça c'était une riche idée. Les deux groupes, constituant quand même deux des plus grands groupes d'électro-dub français, posent leurs valises à La Cigale de Paris, pour 2 jours, les 16 et 17 novembre. Impossible pour moi de rater un tel concert.

Je me retrouve donc mercredi 16, faisant la queue dans le froid pré-hivernal parisien, comme des centaines d'autres personnes. Première constat, le public dub est définitivement un public éclectique et ouvert. On retrouve le roots locksé aux bonnes senteurs de ganja, le teufeur, le rockeur etc…Le dub étant une musique mélangeant les genres (électro et reggae grosso modo), malléable à souhait, chacun, quel que soit sa musique de prédilection, peut s'y retrouver.

J'entre dans la superbe salle qu'est La Cigale au moment où Zenzile entame son set. On se presse devant la scène pour profiter à fond du show.

Si les musiciens de dub ne sont pas déchaînés sur scène (quoi que…on en connaît), on est plongé beaucoup plus vite et beaucoup plus intensément dans la vibe, quand on observe leur visages détendus, et leurs ondulations rythmées. Le musicien paraît avant tout se faire plaisir.

Le groupe de Rouen prend possession de la scène, et pose les bases de son style : dub planant, aérien, à la basse rebondissante et aux émotions contenues.

Si le dub de Zenzile part moins facilement vers du rock pur et dur comme beaucoup de groupes actuellement, le groupe sait quand même faire jumper un public dans les règles de l'art.

Les morceaux du dernier album Modus vivendi, se marient à merveille avec les titres plus anciens. Jean Gomis vient prêter sa voix sur quelques titres et met véritablement le feu.

Autant, sur disque, les morceaux reggae avec Jean Gomis au chant me lasse un peu, autant ce soir, ce sont ces titres qui ont le plus retourné la salle.

La basse hausse le ton, le batteur lâche ses coups et le public bondit comme un seul homme sur le parquet mouvant de La Cigale. Jamika (grande black au physique proche de Rokia Traoré), vient elle aussi faire quelques vocalises. Moins puissante que celle de Jean Gomis, la voix de Jamika charme par sa douceur et sa mélancolie.

Zenzile quitte la scène au bout d'une heure de concert, après avoir terrassé le public grâce à un dernier titre avec J.Gomis en guest. Très grosse impression.

C'est ensuite le tour d'Hightone.

Les lyonnais, montent sur les planches de La Cigale en vainqueurs : le public, déchaîné semble complètement acquis à sa cause.

Leur dernier album, Wave digger, a été plutôt bien accueilli par le public, bien que brouillant quelque peu les pistes de leur élecro dub d'origine.

Plus électro, moins dub, la musique d'Hightone a évolué et leur prestation live en témoigne. Une plus grande place accordée aux machines, une utilisation prédominante de samples et de sons organiques...

Une plus grande diversité pour un plus large panel d'émotions : la grande classe.

De plus, Hightone adapte ses morceaux au live.

Si on reconnaît le début de chaque titre, grâce aux samples notamment, la suite est beaucoup plus difficile à identifier. Les lyonnais transfigure leurs propres morceaux, et les rendent presque inédits.

Près d'1 heure 30 de concert, et Hightone s'en va après un rappel délicieux.

Le public de La Cigale en veut plus, il gronde d'impatience, faisant une ovation au groupe. Les musiciens voudraient bien revenir, mais la direction de La Cigale leur fait comprendre que cela n'est pas possible. Si Paris permet de voir beaucoup de concerts, les normes restrictives des salles ne permettent pas une grande improvisation. On ne va pas cracher dans la soupe, mais c'est vrai que cela peut-être frustrant…comme ce soir.

Merci aux organisateurs de ce plateau électro-dub français de qualité. Un album commun Hightone/Zenzile serait apparemment en préparation…on vous en dira plus le moment venu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Elements de Zenzile
Zenzile en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Zenzile en concert au Festival Musiques en Stock 2008
La chronique de l'album Wave digger de Hightone

En savoir plus :

Le site officiel de Zenzile
Le site officiel de Hightone

Crédits photos : Romain


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=