Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sabordage
Théâtre 71  (Malakoff)  octobre 2019

Spectacle documentaro-fictionnel conçu et mise en scène par le Collectif Mensuel, avec Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier et Renaud Riga.

Après "Blockbuster" avec lequel il abordait la lutte des classes dans une démarche de "fictionnalisation des enjeux du prolétariat", le Collectif Mensuel d'origine belge propose avec "Sabordage" un opus tout aussi époustouflant sur le thème de l'apocalypse (pas) joyeuse qualifié ironiquement de "belle histoire".

Dans son registre dédié du "spectacle-performance de politique-fiction", et toujours sur une partition écrite par le romancier associé Nicolas Ancion, il décline, par voie de métaphore et de dystopie, le scénario catastrophe d'"un sabordage collectif pour un peu de terre, beaucoup de mer et pas mal d'emmerdes" et d'"une fable insurrectionnelle" dans un spectacle performatif qui ressort au théâtre documentaire, au théâtre visuel et à la pièce radiophonique.

En effet, est relatée l'histoire réelle de l'île de Nauru dans le cadre d'une satire politico-économique et d'une fiction dystopique sur l'actionnisme écologique militant pour la décroissance.

A Nauru, minuscule île du Pacifique, sans doute peu connue du commun des mortels, devenue le plus petit état du monde, la surexploitation des ressources naturelles a entraîné en trois décennies la dévastation d'un paradis devenu un désert de pierres, la destruction du biotope et le délitement de la population autochtone.

Tout est la faute du petit caillou rapporté par un explorateur-colonisateur qui se révèle contenir du phosphate, minerai miracle utilisé massivement comme engrais par la science sans conscience dans l'agriculture intensive et l'industrie agro-alimentaire.

Une extraordinaire manne qui va propulser les bons sauvages isliens séduits et abusés par les discours des acteurs politiques et économiques, et grâce à un PIB le plus élevé du monde après celui de l'Arabie Saoudite, dans l'ère du capitalisme et du consumérisme effréné avant la faillite liée à l'épuisement du filon conduisant au recours à des expédients juteux tels l'hébergement grassement rémunéré par l'Australie d'un camp d'internement de migrants et les mesures de paradis fiscal.

Marque de fabrique du collectif, le plateau est transformé en plate-forme technique avec, au centre, une maquette de l'île dont l'évolution délétère du paradis à la dévastation est filmée in situ avec les gros plans sur écran en fond de scène sur lequel sont également projetés des extraits de films hollywoodiens, célébrant les "exploits" des navigateurs, et de séries télévisées étasuniennes des années 1970-80 sur le montage émérite de Juliette Achard.

Aux manettes, trois comédiens - Sandrine Bergot, Baptiste Isaia et Renaud Riga en charge de la narration polyphonique - et deux musiciens - Quentin Halloy et Philippe Lecrenier - tous épatants procédant en direct au bruitage à l'ancienne, à la manipulation d'objets et à l'habillage musical.

Placée sous le signe d'un humour décapant et d'une hybridation formelle cohérente et convaincante, une totale réussite, sagace et réflexive.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=