Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sabordage
Théâtre 71  (Malakoff)  octobre 2019

Spectacle documentaro-fictionnel conçu et mise en scène par le Collectif Mensuel, avec Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier et Renaud Riga.

Après "Blockbuster" avec lequel il abordait la lutte des classes dans une démarche de "fictionnalisation des enjeux du prolétariat", le Collectif Mensuel d'origine belge propose avec "Sabordage" un opus tout aussi époustouflant sur le thème de l'apocalypse (pas) joyeuse qualifié ironiquement de "belle histoire".

Dans son registre dédié du "spectacle-performance de politique-fiction", et toujours sur une partition écrite par le romancier associé Nicolas Ancion, il décline, par voie de métaphore et de dystopie, le scénario catastrophe d'"un sabordage collectif pour un peu de terre, beaucoup de mer et pas mal d'emmerdes" et d'"une fable insurrectionnelle" dans un spectacle performatif qui ressort au théâtre documentaire, au théâtre visuel et à la pièce radiophonique.

En effet, est relatée l'histoire réelle de l'île de Nauru dans le cadre d'une satire politico-économique et d'une fiction dystopique sur l'actionnisme écologique militant pour la décroissance.

A Nauru, minuscule île du Pacifique, sans doute peu connue du commun des mortels, devenue le plus petit état du monde, la surexploitation des ressources naturelles a entraîné en trois décennies la dévastation d'un paradis devenu un désert de pierres, la destruction du biotope et le délitement de la population autochtone.

Tout est la faute du petit caillou rapporté par un explorateur-colonisateur qui se révèle contenir du phosphate, minerai miracle utilisé massivement comme engrais par la science sans conscience dans l'agriculture intensive et l'industrie agro-alimentaire.

Une extraordinaire manne qui va propulser les bons sauvages isliens séduits et abusés par les discours des acteurs politiques et économiques, et grâce à un PIB le plus élevé du monde après celui de l'Arabie Saoudite, dans l'ère du capitalisme et du consumérisme effréné avant la faillite liée à l'épuisement du filon conduisant au recours à des expédients juteux tels l'hébergement grassement rémunéré par l'Australie d'un camp d'internement de migrants et les mesures de paradis fiscal.

Marque de fabrique du collectif, le plateau est transformé en plate-forme technique avec, au centre, une maquette de l'île dont l'évolution délétère du paradis à la dévastation est filmée in situ avec les gros plans sur écran en fond de scène sur lequel sont également projetés des extraits de films hollywoodiens, célébrant les "exploits" des navigateurs, et de séries télévisées étasuniennes des années 1970-80 sur le montage émérite de Juliette Achard.

Aux manettes, trois comédiens - Sandrine Bergot, Baptiste Isaia et Renaud Riga en charge de la narration polyphonique - et deux musiciens - Quentin Halloy et Philippe Lecrenier - tous épatants procédant en direct au bruitage à l'ancienne, à la manipulation d'objets et à l'habillage musical.

Placée sous le signe d'un humour décapant et d'une hybridation formelle cohérente et convaincante, une totale réussite, sagace et réflexive.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=