Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tahiti 80
Fear of an acoustic planet  (Human Sounds)  octobre 2019

Nouvelle pièce au puzzle pour les rouennais polynésiens avec la sortie de leur huitième album Fear of an acoustic planet (clin d’œil au Fear of a black planet de Public Enemy). Vingt ans après la sortie de leur premier LP Puzzle, qui connut un grand succès au Japon (le groupe est d’ailleurs en tournée en Asie à l’heure où j’écris ces lignes), les Tahiti 80 revisitent leur riche discographie (plus de 100 morceaux) dans des versions épurées et dépouillées de leurs parures électriques.

Beaucoup d’artistes se sont frottés à l’exercice depuis les célèbres enregistrements des MTV unplugged. La plus célèbre de ces sessions reste dans la mémoire collective celle de Nirvana, dans laquelle Kurt Cobain, désosse ses morceaux de leur rage, pour y poser et mettre en avant sa voix et ses accords.

Chez les Tahiti, on remonte la rivière à contre-courant des classiques et évidentes reprises unplugged voix-guitare. Ce qui a fait du groupe un écrin pop tout au long de sa carrière, est ce talent à composer des mélodies évidentes, de celle qui vous laisse sans voix, et que vous fredonnez naturellement. Et comme tout bon orfèvre, le groupe a toujours eu le souci de s’entourer de collaborateurs dignes d’arranger et de sublimer leur perfect pop songs. Andy Chase (Ivy) et Tore Johanson (Cardigans) pour Puzzle, Richard Hewson (arrangeur des Beatles) sur Wallpaper for the soul, Neal Pogue (producteur d’Outkast, NERD) sur Fosbury, Richard Swift (Shins, Black Keys) pour Ballroom.

C’est ainsi que le groupe revisite ses douze morceaux dans des versions certes acoustiques mais interprétés par l’ensemble du groupe, portés par une énergie collective "Tahiti 80 a toujours été un groupe, une alchimie entre plusieurs musiciens" et enrichis d’instruments inédits (xylophone, bongos, melodica, glockenspiel...).

Fear of an acoustic planet réinterprète avec délicatesse et brio les classiques du groupe ("1000 times", "Heartbeat") mais également des titres plus contemporains ("Easy", "Hurt") et réussit la gageure de rejouer en mode acoustique tout en conservant le groove originel certains de leurs morceaux soul-funk ("Big day"). C’est au travers de revisites épurées que l’on retrouve la magnifique voix de Xavier, sublimer les touchants et gracieux "Something about you girl" et "Seven seas".

Pour qu’un anniversaire soit réussi, il faut les amis autour du gâteau, ici les complices s’appellent Mehdi Zannad ("Matter of time", "Tune in", "Better days will come"), Helen Ferguson et Julien Pras ("Hurts").

Bien qu’un nouvel album soit en préparation, le groupe en revenant à ses anciens morceaux vient nous rappeler ô combien les Tahiti 80 sont une merveille de la french pop, ayant en leur temps réussi l’exploit d’enfoncer les portes de la pop à la française dans laquelle s’infiltreront les Air et Phoenix avec le succès international que l’on connaît.

"Revenir à ses anciens titres, ça stimule, ça permet de se régénérer".

Les Tahiti (Xavier, Mederic, Pedro, Raphael, Hadrien) célébreront ce magnifique clin d’œil à leur carrière lors d’une date at home au Kalif à Rouen le 25 octobre avant leur unplugged party parisienne au Café de la danse le 22 novembre. A noter le retour de Sylvain Marchand (batteur originel du groupe) non pas derrière ses cymbales, mais en tant que photographe du groupe.

Fear of an acoustic planet est un album à part entière et essentiel du groupe, à écouter et conserver précieusement dans sa discothèque, histoire de se rendre compte (ou se remémorer) du génie mélodique de nos polynésiens préférés. Quant à votre rédacteur, l’écoute de ces morceaux le replonge dans ses années lycées / fac en compagnie des Tahiti, à parler ziq, pop, à échanger les k7, à fréquenter les mêmes studios, les mêmes soirées... Douce madeleine de Proust... Muruuru Tahiti boys.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Tahiti 80 parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Ballroom de Tahiti 80
Tahiti 80 en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Tahiti 80 en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
L'interview de Tahiti 80 (jeudi 7 janvier 2016)
L'interview de Foray - Tahiti 80 (vendredi 28 septembre 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Tahiti 80
Le Bandcamp de Tahiti 80
Le Soundcloud de Tahiti 80
Le Facebook de Tahiti 80


Sébastien Dupressoir         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=