Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je te suivrai en Sibérie
Irène Frain  (Editions Paulsen)  septembre 2019

Irène Frain est de retour avec un nouvel ouvrage en ce début d’automne alors que ce la faisait bien longtemps qu’elle nous avait proposé un roman. Cela fait pourtant bien longtemps qu’elle écrit, publiant un premier essai en 1979 puis un roman, Le nabab, roman inspiré par le parcours authentique d’un mousse breton du 17ème siècle devenu chef de guerre en Inde. Auteur de plusieurs romans, recueils de textes et biographiques, Irène Frain a fait le choix de nous proposer un ouvrage sur une héroïne qui fascina les romantiques, Pauline Geube, amoureuse éperdue d’un insurgé Décembriste.

Pour écrire cet ouvrage, Irène Frain est partie sur les traces de cette héroïne en Russie, plus précisément en Sibérie. De ce séjour, elle reviendra hantée par cette femme d’exception, étonnante de courage, de force et de passion.

C’est une femme d’exception que nous propose Irène Frain dans cet ouvrage. Pauline fait partie de ces femmes qui brisent les obstacles. Son histoire est fascinante, elle représente un véritable roman, ce que nous propose l’auteur.

Au début du 19ème siècle, dans une ville de Lorraine déchirée par les conflits politiques et secouée par les guerres napoléoniennes, l’adolescente risque-tout défie sa manipulatrice de mère et proclame qu’un jour elle épousera un russe.

Rien de surprenant donc à ce que qu’elle devienne modiste à Moscou. Dans une ville où grouillent les sociétés secrètes, elle rencontre un richissime aristocrate, Ivan Annenkov, qui fera basculer son destin : il fomente avec ses amis un complot contre le tsar. Elevé dans l’esprit des Lumières et farouche partisan de l’abolition du servage, il rêve de destituer Nicolas Ier.

La conjuration de ceux qu’on appellera "les Décembristes" échoue, ils sont déportés en Sibérie et Ivan serait promis à mourir dans l’oubli si Pauline, à l’instar de sept autres femmes, ne décidait de le rejoindre.

Au cœur d’un hiver où les températures descendent en dessous des -20 degrés, puis au cœur de l’été, Irène frain a sillonné le chemin des insurgés et de leurs femmes. De Sampigny à Nijni-Novgorod, en passant par Saint-Pétersbourg et les vallées de Transbaïkalie, c’est une vie extraordinaire que nous fait Irène Frain, où l’on croise Chateaubriand, Alexandre Dumas et Dostoïevski.

Force est donc de constater que l’on suit avec un véritable plaisir l’odyssée d’Irène Frain en Russie pour couvrir le destin hors du commun d’une jeune lorraine que je ne connaissais pas. Comme c’est agréable d’avoir entre les mains un livre aussi bien écrit qui mêle avec talent la petite et le grande histoire. Irène Frain nous dévoile une femme au caractère bien trempée, confirmant qu’elle aime particulièrement les destins de femmes, particulièrement lorsqu’ils sont singuliers.

Pauline Greube fait partie de ceux-là, elle, la petite Lorraine destinée à une existence banale et médiocre qui décide de tout quitter pour partir vers Moscou, pour y découvrir un amour qui va régenter toute son existence mais aussi fasciner deux immenses auteurs, Dostoïevski et Dumas.

De Saint-Pétersbourg, lieu de rencontre de Pauline et d’Annenkov à Tchita (nom de la localité où furent assignés les condamnés en passant par Moscou et Nijini-Novgorod, lieu où s’installe le couple après l’amnistie d’Annenkov, le lecteur découvre un pays immense, la Russie, autour de cette femme incroyable.

Je te suivrai en Sibérie est un très bel ouvrage sur une femme courageuse, portée par une passion amoureuse hors du commun.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Irène Frain
Le Facebook de Irène Frain


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=