Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angil - Vérone - Julien Ribot
Nouveau Casino  (Paris)  30 novembre 2005

Soirée "chanson pop" annonçait ce soir le nouveau Casino. Avec à l'affiche, 3 artistes français atypiques Angil, Vérone et Julien Ribot. Affiche dense qui pourtant n'arrive pas à remplir la salle.

Et c'est bien dommage surtout pour ceux qui n'étaient pas là ce soir.

C'est Mickäel Mottet, alias Angil, auteur compositeur et interprète, leader d'un groupe-collectif à géométrie variable qui se présente sur scène avec jusqu'à 10 personnes, musiciens, chanteurs, récitants, sur scène, qui ouvre la soirée. Angil monte sur scène, mine de rien, et dispense un timide bonsoir.

Ce soir Angil et les Hiddentracks forment un trio (guitare, platines, percussions) et se livrent, comme leur habitude, à une véritable performance dans la mesure où leurs concerts revêtent toujours le caractère de prestation unique, ce qui atteste égalemement de la solidité et de la pertinence de ses compositions.

Les morceaux démarrent souvent quelques sons, un accord de guitare, quelques notes de guimbarde, un tapotement sur le micro qui sont ensuite enregistrés et joués sur la pédale boomerang et constituent la rythmique entêtante qui peut se reproduire à l'infini, créant ainsi des strates sonores sur lesquelles s'ajoute la guitare, la petite batterie, les extraits de vinyl sur la platine maîtrisée par Flavien Girard et les mélopées vocales.

Angil et les Hiddentracks soufflent un vent de rock frais sur des chansons de veine post anti-folk post.

Au programme ce soir, notamment, une superbe reprise de "Live in vain" de Daniel Johnston, des compositions nouvelles comme "Christmas" et puis des titres de son dernier album Teaser for matters.

Excellent concert.

Vérone clôt cette année placée sous le signe de Retour au zoo, premier album qui oeuvrait avec des morceaux intimistes et contemplatifs dans le registre pop-rock et unanimement salué par la critique.

Le set de ce soir révèle un groupe à la formation pour moitié renouvelée et un répertoire enrichi en pleine mutation.

Ainsi, il y a quelques semaines, au Point Ephémère, Fabien Guidollet et Delphine Passant, le couple leader, nous présentaient leur nouvelle bassiste, Justine Defrancq.

Et ce soir, Marc Kern remplace Tom Fury à la batterie.

Par ailleurs, le set de ce soir, s'il inclut bien évidemment, les morceaux phares de l'album tels "Alaska", "Cherokee", "Retour au zoo" ou "J'ai vu des chevaux sous la mer" comprend essentiellement de nouvelles compositions que Vérone a essaimé tout au long de ses concerts.

Avec "Le garage", "La fiancée du crocodile", "L'élixir du suédois", "Le hamac" ou "Le concours d'imitations", Vérone change de cap en optant pour des compositions pleines d'un humour un peu grinçant et décalé sur les travers de nos contemporains et des rythmes pêchus de pop-folk urbaine qui ravissent le public.

Le mix fonctionne assez bien et Vérone prouve donc qu'il a plus d'une corde à son arc.

Pépiements et caquettements de volière pour introduire Julien Ribot, auteur, compositeur, interprète, illustrateur, en petit costume étriqué des années 70.

Avec deux albums, Hotel Bocchi et La métamorphose de Caspar Dix, où l'on retrouve des collaborations de Katerine et Françoiz Breut, Julien Ribot s'inscrit dans la pop psychédélique vintage.

Entouré de son pompeux Hitoribocchi Orchestra, (Renaud Leprince à la basse, Lepil à la guitare et Antoine Gueillet à la batterie) le jeune homme s'installe au piano pour un set psychédélico-symphonique qui prend des allures de récital.

Grandiloquence, paroles ampoulées, arrangements luxuriants et piano claydermanien, tout est à prendre au second degré sans doute.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Teaser for : Matter de Angil
La chronique de l'album Oulipo saliva de Angil
La chronique de l'album Angil Was A Cat de Angil
La chronique de l'album The And de Angil & The Hiddentracks
La chronique de l'album Now de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Angil and the fucking Hiddentracks de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Lines EP de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album AWAC EP de AWAC - Angil Was a Cat
Angil en concert au Pop In (26 janvier 2005)
Angil en concert à La Guinguette Pirate (23 février 2005)
Angil en concert à Fête de la Musique (21 juin 2005)
Angil en concert à Par Mickaël Mottet (mai 2008)
Angil en concert à Angil & the Hiddentracks - Old Mountain Station (mercredi 30 mars 2011)
L'interview de Angil (février 2005)
L'interview de Angil (mai 2007)
L'interview de Angil and the Hiddentracks (décembre 2014)
La chronique de l'album Retour au zoo de Verone
La chronique de l'album La Fiancée du Crocodile de Vérone
La chronique de l'album Quand même EP de Verone
La chronique de l'album La Percée de Verone
Vérone en concert au Nouveau Casino (11 janvier 2005)
Vérone en concert au Point Ephémère (25 octobre 2005)
Vérone en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
L'interview de Verone (4 février 2005)
L'interview de Vérone (4 juin 2010)
L'interview de Verone (samedi 26 octobre 2013)
La chronique de l'album Vega de Julien Ribot
Julien Ribot parmi une sélection de singles (janvier 2012)
L'interview de Julien Ribot (10 avril 2008)

En savoir plus :

Le site officiel d'Angil
Le site officiel de Vérone
Le site officiel de Julien Ribot

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Angil & The Hiddentracks (18 juin 2013)
Angil and the Hiddentracks (8 janvier 2010)
Verone (26 octobre 2013)
Verone (07 juin 2010)


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=