Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A comme Eiffel
Xavier Coste & Martin Trystram  (Editions Casterman)  mars 2019

Lui, il aime les biographies, et lui, il dessine pas mal. Ensemble, ils s’attèlent au génie métallique du XIXème siècle, a priori froid et ambitieux : Gustave Eiffel. Lui, c’est Martin Trystram, et lui c’est Xavier Coste, et ça c’est A comme Eiffel, un joli roman graphique au charme désuet des années industrielles de notre charmante patrie.

Bien avant que la Gaule ne s’encanaille à la hussarde de l’autre côté de la grande mare, bien avant qu’elle ne soit donneuse de leçons conventionnelles sur la qualité des graines que nous devrions tous ingérer dès à présent, bien avant la stérilisation systématique de nos propos, l’état français se donnait les moyens de ses ambitions conquérantes à grands coups de féminicides et d’esclavage. Non, tout n’était pas mieux avant, mais c’est un autre débat. Revenons à nos moutons.

Les Gaulois donc. De la grande industrialisation de notre pays nous gardons tous un peu de charbon dans les voies aériennes, une couche d’ozone en piteux état, des rapprochements de territoire et la grande dame de fer. Bon, OK, il y a d’autres trucs aussi dont l’énumération serait longue et savoureuse, mais là n’est pas le propos.

Nous y voilà, la dame de fer, la Gauloise, pas la frigide femme d’affaire cup-of-tea, mais notre fier phallus d’acier dressé au beau milieu du Champ-de-Mars, la grande tour qui pique le cul du ciel : la tour Eiffel. Imaginée par un Gustave Eiffel constructeur de l’extrême, modeleur de métal et d’arcades.

Mais qui se cache derrière cet ambitieux architecte ? Un bourreau de travail, certainement, un perfectionniste de la symétrie, assurément. Et l’homme ? Qui était-il vraiment ? Quel cœur battait derrière cette redingote cintrée et ce rigide plastron ? C’est ce que Xavier Coste et Martin Trystram racontent dans cet album aux contours nets et aux couleurs douces.

De sa remise de la légion d’honneur en grande pompe à une chute provoquée par des envieux, Gustave Eiffel a sillonné le monde pour faire progresser les constructions monumentales du XIXème siècle. En remplaçant la pierre par l’acier, il amorce le début des constructions vertigineuses, et son succès grandissant attise les jalousies. Et l’homme ?

La dimension romanesque sans laquelle A comme Eiffel serait un manuel d’architecture entre en scène. Les femmes de la vie de Gustave Eiffel s’entrecroisent au fil des pages. Sa mère inquiète, sa sœur, sa femme, sa fille et son grand amour : sa cousine Alice. Les auteurs nous révèlent la part secrète du personnage, qui devait faire grassement jaser dans les petits salons de son époque. Cette blessure d’amour qui guide les pas de son destin d’architecte grandiose.

Un roman graphique distrayant, une parenthèse romantique dans un air chargé en plomb, un moment de lecture à savourer en chaussettes, une boisson régressive à portée de main.

 

Vous pourrez notamment retrouver cet ouvrage dans la librairie Atout-Livre BD à Paris.

En savoir plus :
Le site officiel de Xavier Coste
Le Facebook de Xavier Coste
Le site officiel de Martin Trystram
Le Facebook de Martin Trystram


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=