Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oiseaux-Tempête - Jessica Moss
Grand Mix  (Tourcoing)  jeudi 31 octobre 2019

Déjà vus lors du Festival PZZLE en 2017 à Lille (puis avec le projet Le Réveil des Tropiques à l’édition 2018), le groupe Oiseaux-Tempête est toujours aussi particulier et pertinent. Cette fois-ci, c’est sur la scène du Club du Grand Mix de Tourcoing, rouvert il y a peu après 666 jours de travaux, Hosanna !

Ça serait facile de réduire cette soirée à une soirée "avant-garde", que du beau monde : Jessica Moss en première partie, du label Constellation, de The Silver Mount Zion Memorial Orchestra, etc, qui joue aussi du violon pour le groupe Oiseaux-Tempête, tête d’affiche donc, signés sur Sub Rosa, à la composition variable mais toujours les fondateurs Frédéric D. Oberland et Stéphane Pigneul (membres aussi du Réveil des tropiques, donc).

Sur cette tournée, sont : G. W. Sok au chant (The Ex), Mondkopf au synthé, Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem in my heart, producteur du dernier album des Oiseaux) au buzuk amplifié, et Jean-Michel Pirès à la batterie (The Married Monk, Bruit Noir, on y reviendra). Mais ça n’avait rien d’une soirée "name-dropping", juste des artistes riches de leurs vies diverses, des univers marqués qui collisionnent et créent une galaxie sonore multiple.

Ça serait facile aussi de réduire l’atmosphère à une transe habitée : nappes sonores, guitare et basse lourdes, saxo hanté. Mais ça n’est vraiment pas ça : c’est vachement plus organique qu’éthéré. Les sons orientaux se cognent à une rythmique quasi tribale, le violon perpétuel est plus un clou qu’on enfonce dans la paume. Mon tout est une sensibilité enrichie de voyages et de questionnements, qui s’exprime dans un son ample et très percutant.

Ça serait tentant aussi de tomber dans la facilité et évoquer la mélopée de G.W.Sok comme un prêche. Mais ça serait le genre de prêche asséné par William S. Burroughs, voyez, ce n’est pas qu’il va jouer à Guillaume Tel, mais malgré sa posture hiératique, il est bouillonnant, un récit d’intimité épique rendu à l’échelle d’une pensée plurielle, une mal-aisance toute occidentale ; je pense au titre qui ouvre leur dernier album, "He is afraid and so am I", qui s’avère être un texte de Mahmoud Darwich.

Et ça dit quelque chose du groupe, qui s’approprie des préoccupations de divers endroits troublés du monde, finalement humaines, que notre société se fait un devoir, voire un plaisir de glisser sous la moquette, toute culpabilité bue.

Comme l’autre dit qu’il faut céder aux tentations, trois que l’on va satisfaire :

- Dire qu’on s’attendait à Sylvain Joasson aux fûts et qu’on n’a pas été déçus par Jean-Michel Pirès. Et avoir rêvé un instant voir arriver Pascal Bouaziz, oui, je n’ai même pas honte (les deux batteurs sus mentionnés étant membres de Mendelson dont le troisième est disons la tête pensante).

- Dire qu’un combo Oiseaux-Tempêtes / Les Marquises ("Oiseaux-Typhon" ?), ça serait profondément intéressant de jungle et de sauvagerie.

- Dire surtout à quel point ces musique / chant / pulsation / impact / étirement / intelligence / diversité des courants d’influences et efficacité sont rares dans nos paysages sonores, et à quel point on attend 2020 pour les revoir encore dans nos contrées.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tarab de Oiseaux-Tempête
Oiseaux-Tempête en concert à Pzzle Festival #3 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Oiseaux-Tempête
Le Bandcamp de Oiseaux-Tempête
Le Soundcloud de Oiseaux-Tempête
Le Facebook de Oiseaux-Tempête
Le site officiel de Jessica Moss
Le Bandcamp de Jessica Moss
Le Soundcloud de Jessica Moss
Le Facebook de Jessica Moss

Crédits photos : Cédric Chort (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


Marion Gleizes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=