Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Babyshambles
Down by Albion  (Rough Trade / Pias)  novembre 2005

Questions:

Y a t-il une vie pour Peter Doherty aprés les Libertines?

Et Kate dans tout ça?

Et puis y a t-il une vie pour Pete Doherty tout court?

Dissertions:

Je pourrais vous parler du disque, mais quel intérêt maintenant?

On va quand même essayer un peu:

Le disque, c'est simple: La "Belle et la bête" et "Fuck forever" sont fantastiques (La 1 dans le genre morceau échappé de la BO de "L'étrange noël de Mr Jack", Kate Moss en plus (vraiment), la 2 dans le genre M.Pete fait la synthèse de Clash, Oasis, les Smiths et...Sham 69.... ).

Le reste, c'est bon pour les ados pré-pubères attardés (je vous aime quand même ) que vous êtes.

De toute façon, aimer Babyshambles, comme les Libertines d'ailleurs, n'a rien que peu de choses à voir avec la musique.

Plus avec aimer la littérature

J'ai entendu parler récemment de PD ( Pete Doherty, pas Patrick Dewaere), dans une banque dans laquelle j'ai la faiblesse d'intervenir en tant que consultant extérieur, sur le thème ; "Mais toi qui écoute du rock bizarre (le rock normal étant Johnny Halliday ), tu as entendu parler de son mec qui l'a droguée??? C'est bien sa musique ??? (Je suis le référentiel rock bizarre de cette banque ....)

Et j'ai répondu, spontanément, que "lui et les Libs sont la meilleure chose qui soit arrivée au rock depuis 10 ans..." Etonnement général...

Donc notre ami PD est devenu un "PEOPLE", à son corps défendant ou pas. Quel talent, ce monsieur, de baiser utile (Kate Moss) et d'exploser ainsi les plans marketing de sa boîte de prod!

Si tel est le cas, alors il est sur la bonne voie, en tout cas celle qui mène à la célébrité et à la richesse!!! Il va battre le système en endossant l'habit dangereux du rebelle de série.

Si tel n'est pas le cas, et que PD est vraiment sincère, et vraiment amoureux de sa KM, ce qu'il dit , alors une autre voie s'offre à lui, celle de se faire icôniser et vampiriser par son public . Et il pourra rejoindre Buddy Holy, Jim Morrisson, Ian Curtis, Kurt Cobain...etc...

Sinon, peut-être qu'on peut juste apprécier PD et ce qu'il fait "en vie", et même s'il ne fait plus fuir les bobos (J'ai fait l'expérience une fois de plus, cf le dernier article sur les Libs ...et là, "tout" le monde reconnaît Doherty, et les gens qui fuyaient il y a un an en redemandent maintenant. La "rock & roll" attitude est de retour), il a déjà contribué à remettre au goût du jour un SON (La "Lofi " production?, une AMBIANCE, une attitude "ALLEZ TOUS VOUS FAIRE FOUTRE SI VOUS N'AIMEZ PAS CE QUE JE FAIS" qui a été , en France en tout, cas, essentiellement l'apanage du Rap (" Z'y va, elle roule vite ta caisse..., mais es' K'elle brule bien???) jusqu'à assez récemment.

Donc, In fine, toujours le même problème:

(les Libertines ) Babyshambles n'invente rien.

On est quand même contents d'écouter ça parce que: (QCM qui accepte plusieurs réponses)

a) On se fait royalement chier(bis repetita placent... du moins je l'espère) , et visiblement ça risque d'empirer, mais quand même Babyshambles ça EXISTE

b) Le mec a l'air sincère, et puis il écrit de bons textes.

c) On peut trouver pire comme orchestre du Titanic

d) J'ai 16 ans, j'écoute les BRATS et SECOND SEX et c'est géniaaaaaaallllll! (Couché!!! retourne au Gibus:!!!)

e) Je veux sauver Kate Moss de l'emprise démoniaque de PD, et donc j'étudie l'ennemi! (T'as qu'à voter UMP )

...

Je pourrais, sur ces thèmes là, développer à l'infini, mais plus sérieusement : ce disque au moins au niveau des LIBs, peut-être supérieur parce que plus homogène à mon goût.

J'espère que PD aura la chance de vivre.

Fuck forever, if you don't mind.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Babyshambles parmi une sélection de singles (février 2007)
Babyshambles en concert au Festival Primavera Sound 06 (jeudi)
Babyshambles en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008 (jeudi)
Babyshambles en concert au Festival International Benicàssim 2008
Babyshambles en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème

En savoir plus :

Le site officiel de Babyshambles
Le site officiel de The Libertines


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=