Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une des dernières soirées de Carnaval
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  octobre 2019

Comédie de Carlo Goldoni, mise en scène Clément Hervieu-Léger, avec Aymeline Alix, Erwin Aros, Louis Berthélémy, Clémence Boué, Jean-Noël Brouté, Adeline Chagneau, Marie Druc, Charlotte Dumartheray, M’hamed El Menjra, Stéphane Facco, Juliette Léger, Jeremy Lewin, Clémence Prioux, Guillaume Ravoire et Daniel San Pedro.

 Avant de quitter Venise, le dramaturge italien Carlo Goldoni, qui a accepté le contrat proposé par Comédie des italiens de Paris, écrit "Une des dernières soirées de Carnaval" qu'il qualifie de "comédie vénitienne et allégorique dans laquelle je fais mes adieux à ma patrie".

Ordonnée autour des thèmes classiques du dîner entre amis, sujet de comédie par excellence, et du mariage contrarié, la partition soutient une comédie de moeurs - qui célèbre l'art de la sociabilité dans le milieu de la bourgeoisie commerçante rationnelle et pragmatique qui n'a pas encore cédé à la tentation ostentatoire de l'aristocratie - et de caractères avec une belle galerie de personnages s'illustrant de véritables scène de genre.

Et Carlo Goldoni signe une partition éblouissante également par son art de la composition avec apartés, notamment celle de l'amoureux investit également de la pensée de l'auteur, scènes de confidence et scènes chorales incluant sa profession de foi théâtrale qui ressort également à la comédie des adieux dont la nostalgie est tempérée par la promesse des amours heureuses.

A l'occasion de la fin du Carnaval, le tisserand Zamaria (Daniel San Pedro) a convié ses amis et connaissances de la même corporation. Des couples avec celui des moqueurs mondains rompus aux us et ruses de la société (Guillaume Ravoire et Clémence Boué), le jeune couple dont la dispute constitue le mode de fonctionnement (Charlotte Dumartheray et Jeremy Lewin) et le tisserand Lazaro (Jean-Noël Brouté) avec sa revêche et autocentrée épouse que tout incommode et qui ne cesse de perturber l'ambiance avec ses récriminations et ses pâmoisons (Aymeline Alix).

Ainsi que le boute-en-train célibataire qui sait mettre de l'ambiance par ses galéjades et ses taquineries (Stéphane Facco) mais hésite à s'engager envers la belle Polonia (Adeline Chagneau) et une brodeuse française veuve en quête maritale (Marie Druc).

Toutefois la soirée est perturbée par l'annonce du départ pour Moscou du dessinateur Anzoletto (Louis Berthélémy) ce qui va désespérer sa fille Domenica (Juliette Léger) et amener certains invités à comploter en leur faveur face à l'intransigeance d'un père égoiste.

Dans le décor tout en simplicité d'Aurélie Maestre et les costumes d'époque confectionnés par Caroline de Vivaise inspirés de l'iconographie du 18ème siècle, et instillé de musiques et chants puisés dans le répertoire de musiques populaires de ce siècle, l'opus se déploie en trois actes qui correspondent à la situation en temps réel, avec l'arrivée des invités, la partie de cartes et le souper, entre les conversations légères, les contrepoints comiques et la fraîcheur roborative des jouvenceaux amoureux.

Et tout enchante et séduit : la mise en scène maitrisée et fluide de Clément Hervieu-Léger et sa direction d'acteur rigoureuse, la distribution judicieuse et l'éloquence sensible des interprètes, tous excellents, qui usent d'une diction moderne ne versant ni dans l'affèterie ni dans le surjeu pour dispenser le texte qui, dans la traduction de Myriam Tanant et Jean-Claude Penchenat, s'avère un régal pour l'oreille.

Un spectacle exemplaire qui n'appelle ni critique ni réserve.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=