Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'avenir de la planète commence dans notre assiette
Jonathan Safran Foer  (Editions de l'Olivier)  octobre 2019

"Des millions de gens vont mourir à cause du réchauffement climatique. Des centaines de millions de gens vont devenir des réfugiés climatiques. Ces chiffres comptent, parce que ce ne sont pas seulement des chiffres, il s’agit d’individus, avec chacun une famille, des habitudes, des phobies, des allergies, des aliments préférés, des rêves récurrents, une chanson qui lui est restée dans la tête, des empreintes uniques et un rire particulier. Il est difficile de prendre en charge des millions de vies. Mais il est impossible de ne pas prendre soin d’une seule. Cependant, peut-être n’avons-nous pas besoin de nous soucier de ces millions de gens. Il nous suffit de les sauver."

Alors voilà Jonathan Safran Foer est de retour, non pas avec un nouveau roman mais avec un nouvel essai, exercice qu’il maîtrise aussi bien que le roman même si j’ai tendance à préférer ces romans, comme son dernier, Me voici, qu’on avait adoré sur Froggy’s Delight.

Après l’immense succès de Faut-il manger les animaux ?, Jonathan Safran Foer revient à la charge avec ce nouvel ouvrage, L’avenir de la planète commence dans notre assiette. Pour lui, l’élevage intensif des animaux est responsable du dérèglement climatique. L’extinction de la planète aura lieu parce que nous mangeons trop de viande.

C’est donc contre le consumérisme à tout-va que part en guerre l’auteur de Me voici. Après avoir dénoncé dans son essai précédent le traitement effroyable réservé aux animaux dans les élevages industriels, il décide de nous rappeler le poids de l’élevage dans l’émission des gaz à effet de serre. Il nous propose donc un livre sur le changement climatique, conséquence principale des gaz à effet de serre.

L’idée ici, et c’est une différence avec son essai précédent n’est plus de dire qu’il faut arrêter de manger de la viande et du poisson mais qu’il faut en manger de façon raisonnable, seule condition pour pouvoir retourner à des élevages fermiers traditionnels.

Il faut donc changer nos habitudes alimentaires, ce qui peut sembler ne pas être trop compliqué à condition d’un réel acquis de conscience de tous mais aussi de la mise en place de réelles mesures de la part de ceux qui nous dirigent. Cela nécessite aussi d’arrêter de rejeter la faute sur les autres, de dire que si nous on le fait et pas les autres (notamment la Chine) cela ne servira à rien.

Le récit de Jonathan Safran Foer mêle références et éléments scientifiques mais aussi des informations et des anecdotes personnelles et familiales. Il cherche à nous faire réfléchir, sans nous donner des leçons ni nous culpabiliser. Quelques solutions sont proposées, pas assez peut-être et c’est sûurement l’un des défauts de l’ouvrage s’il fallait en chercher un. Le récit enfin est accessible à tous, nul besoin d’être un scientifique ou un philosophe aguerri pour pouvoir en profiter.

Avec empathie, avec humour, l’auteur analyse donc les défis auxquels nous devons faire face. Parce qu’il n’est pas trop tard pour inverser la tendance. Et que l’avenir de la planète commence maintenant dans notre assiette. L’avenir de la planète commence dans notre assiette est donc une lecture fortement recommandée pour ceux qui souhaitent faire évoluer notre planète vers un avenir plus radieux.

On espère maintenant retrouver très vite Jonathan Safran Foer avec un nouveau roman pour de belles lectures en perspective.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Me voici" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Jonathan Safran Foer
Le Facebook de Jonathan Safran Foer


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=