Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Profession romancier
Haruki Murakami  (Editions Belfond)  octobre 2019

"Ecrire un roman n’est pas très difficle. Ecrire un roman magnifique n’est pas non plus si difficile. Je ne prétends pas que c’est simple, mais ce n’est pas non plus impossible. Ce qui est particulièrement ardu, en revanche, c’est décrire des romans encore et encore. Tout le monde n’en est pas capable. Comme je l’ai déjà dit, il faut disposer d’une capacité particulière, qui est certainement un peu différente du simple talent.

Bon, mais comment savoir si l’on possède cette aptitude ? Voici la réponse : plongez dans l’eau et voyez si vous nagez ou si vous coulez.

Bienvenue sur le Ring"

J’attendais avec impatience un nouvel ouvrage d’Haruki Murakami depuis la parution de son double ouvrage dernier, Le meurtre du commandeur. Mes souhaits se sont en partie réalisés avec la parution d’un nouvel ouvrage de l’écrivain japonais que l’on n’a plus besoin de présenter tant son œuvre est immense et géniale.

Un nouvel ouvrage du Japonais est donc disponible sur toutes les tables des bons libraires depuis le mois d’octobre mais ce nouvel ouvrage n’est pas un roman, c’est un essai, un ouvrage original constitué de douze textes autobiographiques drôles et intelligents sur l’écriture en général et sur un métier bien particulier, celui de romancier.

Profession romancier, le titre de l’ouvrage est donc l’occasion pour l’auteur japonais de nous dévoiler les ficelles de ses créations, de s’interroger sur l’avenir du livre tout en prodiguant des conseils et des encouragements à ceux qui souhaitent se lancer dans l’écriture, les futurs écrivains en herbe.

Tout en explorant ses plus chères obsessions et en distillant des réflexions sur la littérature, la lecture et plus largement la société japonaise, l’auteur dévoile les coulisses de son quotidien, où s’imposent persévérance, patience et endurance.

Le livre reste plaisant à lire, cela serait malhonnête de ne pas l’affirmer mais il reste à mes yeux nettement moins intéressant et plaisant que les romans ou les recueils de nouvelles de l’écrivain (pour tout vous dire, j’aime particulièrement ses romans, un peu moins ses recueils de nouvelles). N’ayant pas de velléités d’écriture de roman et ne pensant pas sortir le futur Goncourt dans les années à venir, les conseils prodigués par Murakami à ceux souhaitant se lancer dans l’écriture m’ont laissé un peu insensible.

L’ouvrage reste néanmoins intéressant car il nous dévoile les différents aspects du romancier sous la forme de différents chapitres. Les chapitres témoignent d’une grande sincérité de l’auteur qui nous présente avec précision son travail d’écriture ainsi que le plaisir qu’il prend à écrire. On comprend alors au fil des pages, la construction de certains ouvrages de l’auteur, ses inspirations aussi. Profession romancier est alors une autre façon de rentrer dans l’œuvre du romancier.

Alors voilà, Profession romancier n’est pas l’ouvrage indispensable de Murakami car il nécessite à mon avis d’avoir lu une bonne partie des livres de l’auteur pour bien l’apprécier. Il reste donc par contre un ouvrage très utile pour ceux qui souhaite pénétrer dans l’intimité de la création des ouvrages du maître. Murakami est un immense romancier, il nous le prouve à chaque fois qu’il publie un roman mais c’est aussi un être d’une grande générosité qui n’hésite pas à proposer à ses lecteurs une partie de ce qui lui permet d’avancer dans son métier d’écrivain.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Birthday Girl" du même auteur
La chronique de "Le Meurtre du Commandeur : Livre 1" du même auteur
La chronique de "Le Meurtre du Commandeur : Livre 2" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Haruki Murakami
Le Facebook de Haruki Murakami


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=