Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Noura rêve
Hinde Boujemaa  novembre 2019

Réalisé par Hinde Boujemaa. Tunisie/Belgique/France. Drame. 1h30 (Sortie le 13 novembre 2019). Avec Hend Sabri, Lotfi Abdelli, Hakim Boumsaoudi, Imen Cherif, Seifeddine Dhrif et Jamel Sassi.

Avec "Noura rêve" de Hinde Boujemaa, le cinéma tunisien livre un beau portrait de femme libre écrit et réalisé par une femme.

Si Noura rêve, c'est de sortir du carcan social dans lequel elle est enfermée. On pourrait aussi ajouter le carcan conjugal. Car Noura s'est mariée à Jamel (Lofti Abdelli), un homme qui est un voleur sans envergure, un voyou incorrigible qui passe la plupart de son temps en prison, et qui laisse sa femme seule pour s'occuper et nourrir leurs trois enfants.

Pas étonnant si elle a trouvé en Lassad (Hakim Boumsaoudi), un garagiste honnête et aimant, la consolation de toutes ses peines... Mais, en Tunisie, l'adultère est encore puni de prison. Noura risque gros et sa vie est plus un cauchemar qu'un rêve. Lingère dans un hôpital, elle a des journées infernales et sa relation avec Lassad est vraiment en pointillé tant qu'elle ne peut pas divorcer.

Dans "Noura Rêve" de Hinde Boujemaa, on découvrira les difficultés de se séparer d'un mari même s'il a un casier judiciaire et qu'il n'a pas de quoi faire vivre normalement ses enfants.

On suivra les longues journées de Noura entre son travail et des enfants pas faciles qui voudraient pouvoir consommer comme les autres. On partagera ses moments d'angoisse pour essayer de retrouver son amant pour passer quelques instants à penser à un avenir meilleur et improbable.

Hend Sabri, à contre-emploi, dans le rôle d'une femme du peuple dure à la peine et guidée par ses pulsions, porte le film telle une Gena Rowlands dans "Une femme sous influence".

Ses partenaires, eux aussi, confirment la qualité des comédiens tunisiens. Lofti Abdelli, que l'on connaît comme humoriste de stand-up, est glaçant dans le rôle du mari de Noura.

Sa sortie de prison précipite les choses et le destin de Noura. Un destin d'autant plus noir que l'on découvre une police partiellement corrompue dont certains membres sont les commanditaires des petits méfaits de Jamel. Pareillement, c'est une de ses collègues de l'hôpital, à qui Noura reprochait de voler des draps, qui révèlera à Jamel l'existence de Lassad.

"Noura rêve" de Hinde Boujemaa pourrait n'être qu'un mélo très efficace, dessinant la figure emblématique d'une mère courage. C'est aussi, en filigrane, une description clinique de la société tunisienne, où chacun vit dans le soupçon, peut être dénoncé ou stigmatisé par son voisin.

Pas beaucoup de solidarité et une vie pleine d'embûche pour celui qui s'écarte du "droit" chemin d'une société peut-être plus libre que dans les autres pays du Maghreb, mais quand même très patriarcale et influencée par les préceptes religieux.

"Noura rêve" de Hinde Boujemaa milite pour que les femmes obtiennent une vraie égalité avec les hommes. C'est encore loin d'être le cas, là-bas comme ici.

La réalisatrice se permet une fin ambigüe pour tenter de ne pas trop noircir les choses et donner une chance à Noura à qui l'on souhaite vraiment que son rêve devienne réalité, et dont on n'oubliera pas l'énergie hors du commun dans ce beau film de femme.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=