Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hasse Poulsen
Not Married Anymore  (Das Kapital Records)  octobre 2019

"La douleur ça ne s’exprime pas avec des mots nobles. Ça peut sortir par de petites plaisanteries tristes, petites vieilles grimaçant aux fenêtres mortes de mes yeux". Albert Cohen.

"Once upon a time i had a girl and made her mince. She was great and i did everything to win. She was rough and she was sweet not like anyone you’d meet. Now i wish i wasn’t married anymore".

Comme son nom le laisse deviner, ce disque s’il parle d’amour parle surtout de déchirure et de rupture. Pour ce Not Married Anymore, le guitariste et chanteur Hasse Poulsen a choisi d’aller vers le minimalisme, vers la crudité presque, en tout cas vers quelque chose de très direct. Pas de fioritures mais juste l’essentiel, des chansons très bien écrites également, et des émotions surtout.

La musique, elle, tourne entre une voix parfois fragile, du rock, de la country folk, des ballades ou du jazz rappelant Dylan, Lou Reed, Johnny Cash ou Elvis Costello. Un style qui ne surprendra pas les amateurs du guitariste qui aura su tout le long de sa carrière faire évoluer sa musique et s’ouvrir à de nombreuses esthétiques : les expérimentations dans Sound of Choice, le collectif Av-Art, le trio 49° Nord avec Christophe Marguet et Bertrand Denzler, le Napoli’s Walls de Louis Sclavis avec Vincent Courtois et Médéric Collignon, le trio Das Kapital, avec Hélène Labarrière, ses disques en soliste...

L’accompagnement est ramené à quelque chose de fondamental : guitare, contrebasse (Henrik S. Simonsen), une batterie (Tim Lutte) et quelques effets sonores (Gilles Olivesi) pour la mise en valeur des paroles. Des paroles autour de l’amour, des remords, des regrets, de l’espoir aussi et des chansons que Poulsen a écrit les trois dernières années d’un mariage qui se délitait et qu’il a enregistré en quelques jours au Danemark. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on sent à travers ce disque, que la rupture (comme c’est très souvent le cas) s’est plutôt passée difficilement.

Sur cette terre brûlée a poussé un très beau disque...

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hasse Poulsen
Le Soundcloud de Hasse Poulsen
Le Facebook de Hasse Poulsen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=