Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sculptures Infinies des collections de moulages à l’ère digitale
Beaux-Arts de Paris  (Paris)  Du 4 décembre 2019 au 16 février 2020

Aux Beaux-Arts de Paris est présentée une exposition inédite intitulée "Sculptures infinies, des collections de moulages à l'ère digitale".

En effet, réalisée en collaboration avec le Musée Calouste Gulbenkian de Lisbonne, elle traite du thème de la production et de la reproduction des œuvres d'art par la technique du moulage à l'origine à vocation documentaire qui connait une novation contemporaine avec le développement des technologies numérique.

Conçue sous le commissariat de Penelope Curtis et Rita Fabiana, respectivement directrice et curatrice au Calouste Gulbenkian Museum, et Thierry Leviez et Armelle Pradalier des Beaux-Arts de Paris, la (dé)monstration opère par une mise en résonance d'œuvres contemporaines avec les collections historiques de moulages des Beaux-Arts de Paris et la Faculté des Beaux-Arts de Lisbonne.

Sculptures infinies, inspiration et re-création

Réplication, variation de forme et d'échelle, travail sériel et notion d'original, tels sont les thèmes explorés et illustrés dans cette exposition pour laquelle les commissaires ont opté pour l'absence de cartels, en y substituant un guide à la visite, afin de susciter un regard résolument réflexif sur les pièces présentées, des moulages d'oeuvres célèbres ou d'anonymes et les réalisations d'artistes plasticiens à la notoriété établie.

Au premier niveau, entourant les créations de Marion Verboom, entre colonnes antiques, totems et moulins à prières, dont la monumentale "Tectonie" réalisée spécialement pour l'événement, le moulage continue à avoir ses adeptes avec les oeuvres "Cast From Nature" de Christine Borland résultant d'un modèle pédagogique de corps disséqué détournée et présenté en version "christique" et en version "volante" présentés devant des agrandissements de fragments de corps de la série "Muscle Vases" de Jumana Manna intégré dans une installation de sauna.

A voir également, et entre autres, les memento mori archéologiques de Asta Gröting qui conservent les façades abîmées de Berlin pendant la Seconde guerre mondiale et le "Voyager Assembly" de Steven Claydon qui détourne un moulage de la sculpture antique du Sénèque mourant dont la partie supérieure de la tête est remplacée par le moulage de celle de l'acteur Wesley Snipes incarnant un psychopathe dans le film d'anticipation "Demolition Man".

A l'étage, le visiteur est accueilli par les avatars modélisés de la sculpture "Le Porteur de veau" de l'Acropole signées par Aleksandra Domanovic et ceux de Oliver Laric qui a utilisé la stéréolithographie pour customiser "The Hunter and His Dog" du sculpteur néo-classique John Gibson.

Si le moulage est utilisé notamment par Simon Fujiwara pour revisiter l'armée de terre cuite du mausolée de l’empereur Qin avec une figure de guerrière moderne en jean, T-shirt et baskets, celle d'une jeune britannique qui s'est démarquée pendant les émeutes londoniennes de 2011 et Jean-Luc Moulène qui décline le masque mortuaire avec les têtes en ciment moulés à partir de masques de carnaval, d'autres empruntent aux nouvelle technologies.

Beaucoup ont recours au scannage sur un modèle vivant tel Xavier Veilhan pour se créer un répertoire de formes ou créer de nouvelles formes telles les "Positive Pattern" de Christine Borland obtenues à partir de l'intérieur des sculptures de Barbara Hepworth, figure de la sculpture abstraite.

Et, puis à la sortie, apercevoir en hauteur "we are poems", une des déclinaisons de l'installation sur la façade en néons arc-en-ciel du plasticien suisse Ugo Rondinone.

 

En savoir plus :

Le site officiel des Beaux Arts de Paris

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation des Beaux-Arts de Paris


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=