Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marcel et son orchestre
Hits Hits Hits Hourra  (At(h)ome)  octobre 2019

Alors là, mon petit lecteur d’amour, je suis en plein désarroi. Déjà, parce que ce n’est pas commun ce qui m’arrive ! Je m’explique, les célèbres Marcel et son Orchestre sortent une compilation. Oui et alors ? Me répondras-tu !

Ben le souci, c’est que généralement les groupes qui sont silencieux depuis longtemps et c’est le cas des Marcel qui, depuis 2012, étaient en veille, quand ils sortent une compilation, ils choisissent les meilleurs titres, les enquillent sur une galette et te balancent ça en pleine gueule. Mais Marcel et son orchestre, non ! Le groupe dont le tryptique fédérateur est "Danse, Déconne, Dénonce" nous en filent pour notre argent comme on dit.

Leur compilation ce sont 47 titres, oui tu as bien lu 47 titres ! Et attends, ce n’est pas tout, ce groupe qui ne fait rien comme les autres et je parle d’expérience pour avoir été à leur spectacle, parce que à ce stade ce n’est plus un concert mais un spectacle, ce groupe disais-je, non seulement nous propose 47 titres avec des inédits, des feats comme Didier Super ou Oai Star, a pris, en plus la peine de nous proposer des versions inédites comme une version hallucinante de "La famille Ingalls" ou une version à peu près funky de "Si jamais t’avoues".

J’ai beau l’écouter et la réécouter, je tombe à chaque fois sur un truc qui me fait marrer, me surprends ou me laisse pantois. Parce que OK, c’est bien beau la déconne, ouais OK le groupe se pointe sur scène déguisé (ou c’est peut-être quand ils en sortent qu’ils se déguisent en fait), OK ils balancent de bonnes vannes, mais si la musique ne suit pas, si les mecs font dans l’à peu près, ça foire, ça tombe comme un vieux soufflé raté.

Alors quand tu sais que quand le groupe s’est reformé et a annoncé des concerts, les 4600 places se sont vendues en 4 heures et que 6000 personnes en voulaient encore, c’est juste parce que ce groupe est phénoménal. Ils sont capables de déconne mais ils savent aussi dénoncer, les titres comme "CO2" le démontre (et j’en choisis un parmi d’autres). Ils sont généreux et je ne vais pas tomber dans le cliché mais ce ne sont pas des Ch’tis pour rien !

Il faut souligner le travail de fou de Bruno Dupont (Studio du Bras d’Or), de Bertrand Charlet (Le Hangar à Sons) et le fidèle François Gabert qui ont renumérisé, rangé, mixé les enregistrements. Et c’est grâce aussi et surtout à une campagne participative pour le financement que tout cela a été possible !

On retrouve des styles musicaux qui se situent entre Bourvil et Metallica, revendiquent-ils ! Et pour finir, je citerais les Marcel eux-mêmes : "Si nous n’avons pas réussi la répartition des richesses, la répartition de la connerie est une merveille d’égalité", et comme ils le disent eux-mêmes : "Plus c’est con plus c’est bon et ils ont tellement raison !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bon chic... Bon genre ! de Marcel et son orchestre
La chronique de l'album C'est ma dernière surprise party !! de Marcel et son orchestre
Marcel et son orchestre en concert au Festival des Terre-Neuvas de Bobital 2004
Marcel et son orchestre en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Marcel et son orchestre en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !

En savoir plus :
Le site officiel de Marcel et son orchestre
Le Soundcloud de Marcel et son orchestre
Le Facebook de Marcel et son orchestre


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Marcel et son orchestre (12 mai 2009)


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=