Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Frapper le fer
Musée du Quai Branly  (Paris)  Du 19 novembre 2019 au 29 mars c2020

Le Musée du quai Branly propose de découvrir l'art du par les forgerons africains en accueillant l'exposition "Frapper le fer" réalisée par le Fowler Museum de Los Angeles sous le commissaire principal du sculpteur Tom Joyce avec Marla C. Berns, directrice dudit musée, et Allen F. Roberts, William J. Dewey et Henry John Drewal, professeurs d'Histoire de l'art respectivement aux universités de Los Angeles, de Pennsylvanie et du Wisconsin.

Pour cette (dé)monstration érudite de la maîtrise de l'art du fer, de la sensibilité artistique des forgerons et des valeurs dont est investi ce métal dans l'Afrique subsaharienne, sont présentés plus de deux centaines de pièces réalisées entre le 17ème siècle et l’époque contemporaine dans une élatante scénographie de David Lebreton et Mathilde Daguzan.

Le fer africain, métal, art et pouvoir

Outre l'intérêt pour ses propriétés physiques, le fer est investi de pouvoirs spirituels et surnaturels qui interfèrent toujours avec la destination première des objets fussent-ils d'usage prosaïque et quotidien tels les instrument de culture, de cueillette et de chasse et le travail des forgerons est toujours empreint d'expressivité artistique et de beauté plastique.

De ses outils professionnels aux pièces de prestige en passant par les objets rituels, le forgeron africain, maître du feu qui érige l'artisan en intercesseur des dieux, s'attache à la diversité formelle, à la pureté de la ligne et l'ornementation de chaque réalisation.

Une des sections de l'exposition est consacrée aux "lames de valeur" réalisées en fer, dont celle représentée sur l'affiche, qui font office de monnaie pour les transactions commerciales que matrimoniales pour constituer la dot.

Le fer est privilégié pour l'armement guerrier composé de lances, lances, épées, haches et couteaux aux formes élégantes et décorées qui, exposées en vitrine, évoquent des sculptures, comme pour les armes d'apparat qui composent le corpus des emblèmes du pouvoir.

Car les ornements en fer concourent à l'affirmation du statut social avec les objets de prestige, parures et bijoux, d'une beauté d'une modernité stupéfiantes.

Métal précieux et investi d'un charge spirituelle, il trouve une vocation dédiée pour les objets affectés aux cérémonies incantatoires telle la danse de pluie avec les fers de pluie ainsi qu'aux rites initiatiques et votifs voire liturgiques avec les bâtons de danse, les faucille rituelles et les autels animistes portatifs.

Enfin, le fer est également employé pour sa sonorité percussive pour la fabrication des instruments de musique tels cloche et gong mais également pour ceux plus originaux comme le lamellophone, le racleur et le hochet.

Pour le visiteur curieux qui veut en savoir plus, des vidéos autour de l'exposition sont disponibles sur la chaîne du Musée du Quai Branly.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Quai Branly

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée du Quai Branly


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=