Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gottfried von der Goltz
Telemann : Frankfurt Sonatas  (Aparté)  novembre 2019

Contemporain de Bach, Haendel ou Vivaldi, Telemann (1681-1767) célèbre en son temps, il était considéré à son époque comme le plus grand compositeur allemand, sa réputation dépassant très largement celle de Bach par exemple, tomba au fil des années dans un relatif oubli. Une "star" donc souhaitant indéniablement avoir du succès et coller au plus près de l’esthétique de son époque sans renier une écriture pointue, ingénieuse, séduisante et imaginative, sans oublier la pratique amateur, ce qui était extrêmement rare, en composant des œuvres faciles à jouer. Il était également précurseur dans l’organisation des concerts publics payants et pour la protection des droits d’auteur et de la propriété intellectuelle.

Son corpus est extrêmement important parmi les plus importants de tous les compositeurs (environ 6000 œuvres) et naturellement toutes ses pièces ne sont pas d’égale valeur, certaines étant plus intéressantes que d’autres. C’est le cas de ces six sonates pour violon et clavecin écrites à Frankfurt en 1715 et dédiées au Prince Johann Ernst de Saxe-Weimar de qui le compositeur désirait certainement obtenir des faveurs. Qu’est-ce qui a poussé Georg Philipp Telemann à partir vivre à Francfort ? La mort prématurée de sa femme en 1711 ? Sa volonté de ne plus endosser son rôle contraignant de maître de chapelle et premier violon à la cour de Johann Wilhelm Von Sachsen à Eisenach ? Son envie de stabilité et de liberté dans une république ?

Ces 6 sonates sont indubitablement riches, inventives, élégantes et correspondraient à six vertus : la beauté de l’âme, la bonté de cœur, la vivacité de l’Esprit, la manière glorieuse, la modestie et la pénétration de l’Esprit. Elles offrent une réelle diversité de styles et d’influences : le style à l'italienne des Sonates 1 et 5, la musique française dans les Sonates 2 et 6, une musique traditionnelle polonaise dans les Sonates 3 et 4.

L’interprétation de Gottfried von der Goltz mais également du continuo : Annekatrin Beller (violoncelle), Torsten Johann (clavecin) et Thomas C. Boysen (théorbe) est alerte, limpide et pleine d’enthousiasme. Elle est chargée d’émotion, en adéquation donc avec la musique de Telemann...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mozart: Youth Symphonies de Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=