Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dirty Bootz
Broken Toy  (Head Records)  janvier 2020

Bien le bonjour lecteur ! Là logiquement, je devrais commencer par te présenter mes vœux pour la nouvelle année et te souhaiter santé, amour, richesse et tout le bazar. On va s’épargner tout le folklore parce que perso je ne me suis pas encore remis des fêtes et je me sens comme un jouet cassé.

Et BOOOUM, la classe tu vas me dire, c’est justement le titre de l’album des Dirty Bootz et c’est justement ce que représente la (magnifique) pochette en rouge et noir ! Oui, mais non. En fait je n’avais aucune idée pour commencer ma chronique alors j’ai fait au plus facile.

Maintenant parlons de ce qui nous intéresse. L’album du duo héraultais Dirty Bootz, le bien nommé Broken Toy. Et là, tu vas vite récupérer de ta gueule de bois et de tes indigestions post fêtes de la consommation poussée à outrance. Tu peux attaquer un dry january si tu le souhaites (cette coutume anglo-saxonne qui consiste à te priver d’alcool pendant un mois), mais ne passe pas à côté de cette pépite qu’est le premier album de Geoffray Aznar (guitares, voix) et Samuel Devauchelle (batterie). Ils réussissent à faire sonner ce duo comme un quatuor.

Il y a du Neil Young là-dedans et d’ailleurs ils ne s’en cachent pas, avec Seasick Steve et Skip James, il fait partie de leurs influences revendiquées. Et le titre "End is a start" me rappelle foutrement Nirvana (avec une grosse touche de blues).

Dirty Bootz nous propose une visite au pays du blues et du rock, un trip au pays des chercheurs d’or et des sherifs poussiéreux qui traînent leur carcasse au pays des Amérindiens désabusés et circonspects. Cet album, c’est plus que 9 titres qui se succèdent, Dirty Bootz souhaite en faire 9 histoires qui s’enchaînent et n’en raconte au final qu’une seule.

Geoffray a donc composé un album mêlant le blues et le grunge. "Le Blues pour les racines et le Grunge pour les nineties qui ont bercé toute une génération de rockeurs dont notre duo fait partie" et force est de constater que c’est foutrement bien réussi tout ça !

Vous pourrez ainsi suivre les aventures des Bogeyman’s Grin au long de cet album qui ravira autant les fans de blues, ce blues bien gras et de grunge, bien brut avec des guitares qui te collent à la peau. A défaut de partir faire un road trip au pays du Mississippi, tu en feras un magnifique musical.

J’ai hâte de croiser leur route sur scène, persuadé que je suis que je prendrais une aussi belle claque que celle que m’a proposé cet album. Voilà, cette fois je peux te le dire, 2020 sera une très belle année si toute la production musicale est à l’image des Dirty Bootz.

Allez, bisous, parce que c’est important les bisous et belle découverte à toi !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Dirty Bootz
Le Bandcamp de Dirty Bootz
Le Facebook de Dirty Bootz


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=