Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le couperet
Costa Gavras  sortie 2005

Avec l'adaptation du roman de Donald Westlake, Costa Gavras trouve un sujet d'actualité à sa mesure. Après l'homme dans les tourments de l'histoire, il s'intéresse à l'homme soumis au darwinisme de la société libérale contemporaine.

Roman noir et fable contemporaine, Le couperet de Donald Westlake traite, avec un humour féroce et décapant, de l'horreur économique à l'étage de la middle class qui érige la compétition pour l'emploi en véritable lutte pour la survie, et induit des comportements déviants.

Un cadre supérieur subit un licenciement économique consécutif à une délocalisation imposée pour la conservation des sacro saints bénéfices des actionnaires et investisseurs. Car le libéralisme économique a pour corollaire que l'entreprise, son activité et ses salariés sont totalement inféodés à la réalisation inexorable d'un profit en augmentation constante. Jusque là rien que de très ordinaire par les temps qui courent.

Mais lorsque la perte d'emploi touche un individu dont toute l'énergie déployée n'a pour finalité que l'acquisition d'un statut social et la reconnaissance des autres, la destruction de l'identité professionnelle est ressentie comme un drame individuel insurmontable aux conséquences inévitablement violentes. Et comme les entreprises éliminent leurs concurrents, notre homme va éliminer physiquement ses rivaux.

Même si la fin justifiant les moyens il se donne bonne conscience et se persuade qu'il n'élimine que des obstacles à sa réintégration dans la société, il est rudement secoué par chaque crime qu'il commet de manière souvent maladroite et improvisée. Car derrière le meurtrier amateur, même s'il sait faire preuve d'une froideur méthodique, se profile un homme sympathique et ordinaire, qu'on ne peut ranger pour se rassurer dans la catégorie des serial killers psychopathes. Et c'est ce qui place aussi le spectateur dans un double état de compassion et d'horreur.

Oscillant entre drame social, thriller et fable amorale, le film riche en ruptures de rythmes, de nervosité et apathie, montre bien les deux faces de notre Janus, la dichotomie psychologique qui s'empare de lui avec la rupture avec son environnement quotidien et la dérive obsessionnelle vers une solution radicale.

Loin de tout manichéisme, Costa Gavras opte pour un récit objectif, presque factuel laissant aux acteurs le soin de dessiner leur personnage.

L'interprétation est excellente et face à Karin Viard, en épouse hyper réaliste qui tente de sauver leur couple du naufrage, José Garcia prouve, une fois encore, que son registre est particulièrement étendu. Du rire aux larmes, il peut tout jouer avec la même conviction et surtout la même crédibilité. Très expressif, un rien lui suffit pour exprimer un état d'âme.

Seul bémol, l'ajout d'un épilogue superfétatoire, petite faiblesse d'un réalisateur friand d'engrenage. Une seule morale par conte paraît bien suffisante.

 

Thriller de Costa Gavras avec José Garcia, Karin Viard, Thiery Hancisse et Yolande Moreau
Film américain Durée : 2h 02


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=