Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce « rinôçérôse » - Dead Combo
La Boule Noire  (Paris)  7 décembre 2005

Ce soir, à la Boule Noire, le groupe français « rinôçérôse » donnait le dernier concert de son Schizophonia European Tour pour la promotion de schizophonia leur dernier album en date.

En première partie, Dead Combo nous ramène au bon vieux temps du rock'n roll garage crade de petits gars qui ont trop écouté les Stooges et Suicide.

Dead Combo est un duo finnois exilé à New York, Nuutti Kataja, le chanteur tatoué au look de grand méchant biker définitivement rock'n roll, et Harri Kupiainen plus sobre, à qui suffisent deux guitares, un moog, une boîte à rythmes et un micro pour asséner un rock garage crade à souhait … quand ils jouent !

Car après avoir distribué des T-shirts et des vinyls au public très clairsemé, Nuutti Kataja passe une bonne partie du set à grogner, boire de la bière, pester contre les techniciens français et tenir des propos oiseux.

Et puis quand ils jouent, finalement, on se dit finalement que ça arrache pas mal et on souscrit à la sentence de Nuuti Kataja : "Rock'n roll is back" !

La salle s'est considérablement remplie pour l'entrée de « rinôcérôse », le groupe français qui a réussi la fusion de l'électro et du live organique.

Le quintet de « rinôcérôse » est particulièrement efficace.

En front men, Jean Philippe Freu et Florian Binker ne laissent pas leurs guitares refroidir soutenus par la rythmique implacable de Frédéric Pacé et les claviers de Johnny Palumbo.

Quand à Miss Patou, à la fois très concentrée et souriante, elle assure avec sa basse !.

Le tout pulse à 100 à l'heure et sans pause sur fond de projections pop art et sous les néons flashy et les spots stroboscopiques. Les fans sont en transe dès les premiers morceaux.

La quasi totalité des titres de schizophonia sera joué mais aussi des compositions datant d'Installation sonore (1999) comme "Radiocapte", "La guitaristic house organization" et de Music kills me (2002) avec "Dead flowers", "Professeur Suicide" et "Le rock summer".

Même les titres de l'album Rétrospective datant de 1997 comme "Bloodsport" ou "Metal mental dub" qui ouvre le concert, n'ont rien perdu de leur acuité novatrice.

« rinôcérôse » nous assène à haute dose un concentré de house rock, de rock seventies et de groove hypnotique, sur fond de beat club qui balaye tout sur son passage.

En guest, Nuuti Kataja qui a perdu ses airs d'ours mal léché et assure plutôt bien et Jessie Chaton, voix de castrat, coiffure afro à la Angela Davis, à l'attitude qui est un mix de Prince et Brian Johnson.

Très gros succès pour le groupe qui embraye directement avec le rappel avec "My demons", le retour de Nuuti Kataja pour un "Stop it" hallucinant, "Cubicle" acédécien et un "Fucky funky music" entêtant.

Les applaudissements fournis sont bientôt remplacés par des tapements de pieds.

Deuxième rappel donc pour « rinôçérôse » qui remercie très chaleureusement le public espagnol qui leur est très fidèlement et inconditionnellement attaché et qui a fait le déplacement à Paris, le groupe a fait 4 concerts en Espagne récemment, et leur joue un "flamenco" avant de finir avec la "dernière chanson du dernier set de la tournée" un "Bitch" hystérico-psychédélique avec Jessie Chaton.

Comme on dit, s'il passe par chez vous...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Schizophonia de rinôçérôse
L'interview de « rinôçérôse » (7 décembre 2005)

En savoir plus :

Le site officiel de Rinocerose
Le site officiel de Dead Combo


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=