Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Septième Croix
Anna Seghers  (Editions Métailié)  janvier 2020

Nul besoin de toujours se plonger dans des ouvrages récents pour prendre du plaisir de lecture. Il existe encore de nombreux anciens ouvrages qui méritent d’être lus, à condition d’être parfois mis de nouveau en avant. C’est ce que viennent de faire les éditions Métailié qui ont eu l’admirable idée de nous proposer la réédition d’un ouvrage majeur sur la montée du totalitarisme nazi.

A la plume de cet ouvrage, une certaine Anna Seghers, née à Mayence en 1900 et morte à Berlin en 1983. Membre du parti communiste allemand, elle est arrêtée par la Gestapo en 1933 puis relâchée. Ses livres sont interdits en Allemagne et brûlés. Elle quitte donc l’Allemagne pour la France, puis le Mexique. En 1947, elle retourne en Allemagne.

Ce roman, La septième croix, a été publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1942 où il a connu un immense succès : une édition de poche faisait même partie du paquetage envoyé aux soldats américains partis libérer l’Europe. En France, il est publié dès 1947 dans une traduction que l’auteur avait refusée, reprise en poche en 1986, les ayants droit n’ont pu en interrompre la vente qu’en 2010.

Dix ans plus tard, les éditions Métailié nous proposent une nouvelle traduction de cette œuvre incontournable avec une postface de Christa Wolf, l’histoire d’une cavale à travers l’Allemagne pendant la montée du totalitarisme.

L’histoire de cette cavale est au départ celle de sept Allemands. Sept Allemands antinazis, affectés à la colonne d'extermination d'un camp de la région rhénane, s'enfuient dans la brume. Trois sont rapidement repris. Un quatrième, un acrobate, est abattu sur un toit. Un vieux paysan meurt d'épuisement et d'émotion en vue de son village. Le sixième finit par se rendre à la gestapo. Un seul parvient à passer en Hollande, grâce à l’organisation rudimentaire de la résistance et à la solidarité ouvrière mondiale. La septième croix qui l'attend au camp reste inemployée. C'est une brèche dérisoire dans la formidable forteresse nazie. Et c'est pourtant un espoir.

Dans ce roman de l’Allemagne nazie écrit pendant son exil en France, Anna Seghers dresse une fresque polyphonique et dépeint une société dans laquelle le national-socialisme révèle en chacun les aspects profonds de son être : héroïsme insoupçonné d’un tel, lâcheté de tel autre, ou simple peur existentielle et fragilité face à un système conçu pour broyer toute résistance visant non seulement l’individu mais sa famille, ses proches. Solidarité, inconscience, constance ou reniement de l’idéal, toute une palette des comportements humains est présente.

Ce qui frappe à la lecture de cet ouvrage, c’est tout d’abord l’écriture remarquable de l’auteure qui nous dépeint parfaitement l’atmosphère qui régnait dans les années 30 en Allemagne avec la montée du totalitarisme. Sa narration, au travers des yeux d’un fugitif, révèle une connaissance quasi intime de la réalité de la vie sous Hitler.

Les éditions Métailié m’ont donc fait découvrir une auteure et un ouvrage que je ne connaissais pas. La septième croix est un très grand livre qui montre une fois de plus qu’un roman peut décrire un système et un contexte (le nazisme et les années 30) aussi bien qu’un ouvrage historique ou qu’un manuel d’histoire.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Anna Seghers


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=