Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un amour de jeunesse
Théâtre de la Renaissance  (Paris)  février 2020

Comédie écrite et mise en scène par Ivan Calbérac, avec Stéphane de Groodt, Isabelle Gélinas, Olivia Côte, Nelly Clara et Sébastien Pierre.

Nonobstant son titre, "Un amour de jeunesse", l'opus de Ivan Calbérac ne traite pas de l'amour mais de l'argent, obsession contemporaine commune à tous, ceux qui en ont et peu enclins à la redistribution solidaire et en veulent plus encore comme ceux qui en sont dépourvus.

A commencer par la domestique (Nelly Clara désopilante) qui découvre le montant faramineux du salaire mensuel de son employeur, capitaine d'industrie du CAC 40 (Stéphane de Groodt au jeu defunésien) dont l'aisance financière comble sa compagne, aristocrate d'une lignée ruinée aussi dépensière que futile (Isabelle Gélinas divine notamment dans une scène calquée sur celle de la biscotte de "La Cage aux folles").

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes capitalistes si n'intervenait un événement annoncé par l'avocat-conseil avisé (Sébastien Pierre en ahurissant ahuri) : le retour imminent de l'épouse légitime (Olivia Cote magistrale en baba cool dreadlockée oeuvrant dans l'humanitaire subsaharien) non pour renouveler la flamme de son premier amour mais à fins de divorce.

Rien de très inquiétant de prime abord mais qui, en l'espèce, sème la panique car la dame pourrait bien réclamer la moitié du patrimoine conjugal. Alors leur faut-il immédiatement trouver un subterfuge aussi simple que malin, dont la primeur est laissée au spectateur, pour désamorcer toute velléité éventuelle.

Bon faiseur d'une partition bien calibrée car dépourvue de "ventre mou" et des dialogues qui remplissent leur truculent office, Ivan Calbérac a écrit une réussie et divertissante comédie jubilatoire sur fond de de caricature de la beaufitude plébéienne et, surtout, de satire caustique de la mesquinerie et du cynisme des nantis dont l'utopique "good feeling" dénouement renforce la charge.

Et, dans un significatif décor double-face de Edouard Laug, il dirige efficacement un épatant quintet judicieusement distribué qui, de surcroît prend plaisir au (sur)jeu parfois jusqu'au fou-rire communicatif.

Alors ne pas bouder le plaisir du théâtre... ce soir.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=