Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Diana Damrau
Richard Strauss : Lieder  (Erato)  janvier 2020

"Weiter, stiller Friede ! So tief im Abendrot, Wie sind wir wandermüde , Ist dies etwa der Tod ?" Im Abendrot, Eichendorff

Ce disque est intensément poignant à plus d’un titre. Parce que deux testaments se répondent : celui de Richard Strauss et celui du chef d’orchestre Letton Mariss Jansons. Les Vier Letzte Lieder avec Diana Damrau faisaient partie de l’ultime programme qu’il dirigea à New York avec le BRSO, le 8 novembre 2019. Il décèdera quelques jours plus tard chez lui à Saint-Pétersbourg.

Les Vier Letzte Lieder sont composés pour les trois premiers sur des poèmes de Hermann Hesse, tandis que le dernier, pourtant écrit avant les autres, met en musique un poème de Josef von Eichendorff. Ils sont comme un dernier hommage de Richard Strauss à la voix féminine et à la musique romantique. Cette voix féminine qui a tellement compté dans sa vie amoureuse et musicale (faut-il rappeler les figures d’Ariane, Elektra, Salomé... ?) ! Un dernier adieu posé, résigné presque, à une culture qui disparaît petit à petit. C’est la fin, une fin qui approche, mais une fin également presque métempirique.

Cet ensemble de lieder pourrait être une analogie sur le cycle de la vie dont le dernier vers est "Ist dies etwa der Tod ?" ("Est-ce peut-être ceci la mort ?"). Cependant, il faut le relativiser, l’ordre ayant été réellement déterminé de manière posthume, Strauss ayant décidé, comme lors de la création, de mettre Frühling en troisième position pour terminer sur une note plus optimiste.

À ces Vier Letzte Lieder sont ajoutés 18 lieder accompagnés au piano par Helmut Deutsch. Le disque finissant sur l'ardent Morgen joué avec orchestre.

Diana Damrau avec une intensité, une totale expressivité, s'immerge dans la prosodie des poèmes pour en tirer une conception, des inflexions d’un incroyable dramatisme. On regrettera seulement des graves parfois limites.

Et pourquoi pas débuter l'écoute de ce disque par la fin ? Commencer par le magnifique Morgen, remonter les lieder avec piano qui sont autant de très bons moments où Diana Damrau excelle, pour terminer par les Vier Letzte Lieder et à la fin d’Im Abendrot... le silence...

 

En savoir plus :
Le site officiel de Diana Damrau
Le Soundcloud de Diana Damrau
Le Facebook de Diana Damrau


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=