Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  mars 2020

Spectacle-conférence conçue et dispensée par Hector Obalk accompagné par les musiciens Raphaël Perraud (ou Florent Carrière) et You-Jung Han (ou Pablo Schatzman).

Hector Obalk, historien et critique d?art, commissaire d'exposition et réalisateur de documentaires, les visiteurs de l'exposition "Florence - Portraits à la Cour des Médicis*" se remémoreront son documentaire sur "Les mains maniéristes" projeté projeté en prologue, présente un spectacle-conférence au titre alléchant.

"Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" résulte d'un projet ambitieux, voire présomptueux, sinon utopique, celui de la relater à partir d'un corpus de 4000 tableaux qui constituent la mosaïque géante reproduite sur l'affiche.

Des précisions liminaires s'imposent. D'une part, terminologique, car il ne s'agit pas de l'Histoire de "la" peinture au sens encyclopédique mais d'"une" Histoire de la peinture selon Hector Obalk et donc une approche subjective, ce qui au demeurant n'enlève rien à son intérêt.

D'autre part, en corollaire, elle ne vise donc pas à l'exhaustivité d'autant que circonscrite à la peinture européenne et bornée par le Trecento avec les Primitifs italiens, Hector Obalk considérant que les oeuvres antérieures ressortent principalement à l'architecture d'intérieur, et le milieu du 20ème siècle avec les monochromes de Yves Klein.

Mais là encore, si le mur d'images contient des oeuvres contemporaines, Hector Obalk les ignore superbement, les amateurs se souviendront du tollé qui lui fut longtemps dommageable lorsqu'il avait proclamé que Andy Warhol n'était pas un grand artiste, en s'arrêtant au dernier mouvement de la modernité, le fauvisme.

Et ce, avec une coupe réglée faite au Cubisme et en taclant la fameuse exposition du vide de Klein qui avait pour titre "La spécialisation de la sensibilité à l'état matière première en sensibilité picturale stabilisée".

Donc, s'il exclut, fort logiquement, l'Abstraction et le Pop Art, de manière moins il n'évoque pas la peinture figurative de la deuxième moitié du 20ème siècle, par exemple, la Nouvelle Figuration ou le Néo-expressionnisme, sans doute pace qu'il les ratache au graphisme ou aux arts plastiques.

Enfin, il s'agit d'un entreprise au long cours car déployée en plusieurs modules proposant au spectateur un parcours scandé par des oeuvres différentes.

Cela étant, également homme de scène à l'humour iconoclaste et usant de la simplicité du langage conversationnel, Hector Obalk dispense, ainsi qu'annoncé, un spectacle-conférence, sous la forme hybridée du stand-up et de la vulgarisation, qui se révèle davantage une invitation, sinon à partager ses goûts et dégoûts, du moins à porter un regard non conventionnel sur une oeuvre d'art s'attachant notamment à déceler des détails significatifs voire tenter de décrypter les éventuels signes cachés.

Cela fonctionne bien car il sait faire la part des choses entre érudition et pédanterie et, surtout, en optant pour un rythme trépidant soutenu par de brèves vignettes musicales classiques interprétées au violoncelle ou au violon (Raphaël Perraud ou Florent Carrière et You-Jung Han ou Pablo Schatzman), celui du voyage à la manière julesvernienne avec un florilège d'oeuvres pour escales.

Alors en route et en bonne compagnie !

 
* Florence - Portraits à la Cour des Médicis

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=