Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Otto Freundlich - La révélation de l'abstraction
Musée de Montmartre  (Paris)  Du 28 février au 6 septembre 2020

En collaboration avec le Musée Tavet-Delacour de Pontoise dépositaire du fonds d’atelier de l’artiste, le Musée de Montmartre propose avec l'exposition "Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" une rétrospective inédite de l'oeuvre de ce peintre et sculpteur allemand né en 1878 et mort en déportation en 1943.

Conçue sous le commisariat de Christophe Duvivier, directeur du Musée Tavet-Delacour, et de Saskia Ooms, responsable de la conservation du Musée de Montmartre, elle comporte une sélection de 80 peintures, sculptures, oeuvres graphiques ainsi que des documents d'archives qui retracent l'évolution de l'expressionnisme non figuratif à l'abstraction d'un artiste formé à l'Histoire de l'art et à la philosophie qui s'inscrit dans l'Histoire de l'art moderne.

Le terme "révélation" est judicieusement choisi et ce, à double titre. En effet, il vaut pour pour l'artiste avec sa "découverte" de l'abstraction par la fréquentation des avant-gardes parisiennes notamment au Bateau-Lavoir puis à Montparnasse et sa révélation de la mission de l'artiste et de la finalité de l'art, déjà pressenties et confirmées lors de son stage dans l'atelier de restauration des vitraux de la cathédrale de Chartres.

Et d'autre part, pour le visiteur car Otto Freundlich, nonobstant une notoriété internationale des années 1930, ne figure pas sur en tête de la gondole de la peinture abstraite immortalisée dans l'inconscient collectif par le trio Delaunay-Kandinsky-Mondrian.

Otto Freundlich : pour un art humaniste en quête de spiritualité

La monstration se déploie en un parcours narratif soucieux de didactisme ordonné en sections chronologiques scandant la recherche plastique d'un artiste qui se considère comme un "acteur de l’histoire" engagé dans la pratique d'un art à dimension morale et politique et un "voyant" qui

Dès son arrivée en France, Otto Freundlich s'engage sur la voie de l'abstraction en organisant l'espace en plans géométriques colorés fragmentés absorbant les figures ("Homme devant une fontaine", Composition avec trois figures", "Composition avec figure").

De format carré, la Composition de 1911 toute en courbes ascensionnelles et opérant une transposition d'un dessin comportant sept figures représentant l'altérité et l'ascension épiphanique profane est considerée comme une de ses premières œuvres abstraites.

En 1914 intervient une expérience déterminante à Chartres qui le conduit à définir ses fondamentaux : la découverte de l'art du vitrail tel que pratiqué aux 12ème et 13ème siècles comme ornement architectural gothique qui procède de la décomposition du sujet en le fragmentant et celle de l'importance de la couleur dans le travail du verre pour laisser passer la lumière.

Mais également de deux éléments communs à tous les édifices cultuels des religions révélées, à la symbolique forte en relation avec l'oeil cosmique : un élément architectural, l'ogive, associant triangles carrés et cercles, avec sa forme en amande, l'oeil ogival, pour symboliser l'aspiration à l'élévation spirituelle, qu'il va décliner en demi ogive et le motif de la rosace héritière de l'oculus antique comme symbole solaire et symbole de l'éternité

Ce qui doit guider le visiteur dans son approche de l'oeuvre de Otto Freundlich. Ainsi l'oeil cosmique apparaît nettement dans les Compositions des années 1919-1928 notamment celle reproduite sur l'affiche et dans celle intitulée "Fragments de figure à l'ensemble des plans".

Puis il se dissout dans des dynamiques kaléidoscopiques qui renvoient au constructivisme de la tendance abstraction mystique partagée par les artistes de l'éphémère Groupe Cercle et Carré fondé en 1929 auquel appartenait Freundlich qui entraînent un éclatement entropique manifeste dans les oeuvres des années 1935-1939 ("Rosace I", "Composition").

Traqué par le Gouvernement de Vichy et placé dans des camps d'internement français avant sa déportation en Allemagne en mars 1943 et son exécution immédiate, il continue sur sa voie d'espérance en la communion universelle comme le traduisent sa "Composition inachevée" de 1940 et la "Rosace II" de 1941 encadrant une "Composition" de 1939.

L'exposition inclut également des espaces thématiques tels celui dédié à la série graphique "Les signes", à l'oeuvre significative de l'engagement politique de l'artiste ("Hommage aux peuples de couleurs") et à l’exposition itinérante "Entarte Kunst" organisée par les autorités nazies pour stigmatiser "l'art dégénéré" pour laquelle une sculpture de Otto Freundlich était reproduite sur la couverture du catalogue.

Ainsi qu'une salle dédiée à la statuaire. En effet, outre "Ascension", le bronze monumental installé dans les jardins du musée, sont présentées deux oeuvres ("Sculpture architecturale" et "Composition") représentatives de la stucturation en volumes géométrisés.

A noter que deux vitraux sont présentés à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre et qu'un cycle de conférences sera dispensé par les commissaires au Musée de Montmartre.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée de Montmartre

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée de Montmartre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=