Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Broken Social Scene
La Maroquinerie  (Paris)  16 décembre 2005

La Maroquinerie accueille ce soir un groupe dont vous allez forcément entendre parler en 2006 : Broken Social Scene.

A l'instar de la révélation de 2005, leurs amis de The Arcade Fire, les BSS viennent du Canada et on espère vivement que ce collectif glanera les récompenses en 2006 et trustera les charts de fin d'année prochaine.

Cela serait amplement mérité, car l'Europe prend son temps pour apprécier la musique de ces francs-tireurs de la pop canadienne. Leur précédent album You Forgot It In People, reste un des grands disques rock indé oubliés de ce début de siècle (du moins de ce côté de l'Atlantique.)

Et puis les concerts du groupe restent encore trop rares en France : je me souviens de la Route du Rock 2003, d'un passage à la Maroquinerie en juin 2004 et puis c'est à peu près tout…

A chaque prestation française du groupe, une nouvelle mouture de Broken Social Scene apparaît.

BSS est une grande auberge espagnole musicale, où l'on peut croiser Feist (présente ce soir), James Shaw de Metric, Jason Collett (le Ryan Adams canadien), des membres de Do Make Say Think et toute une troupe de musiciens proches de la nouvelle scène de Toronto.

Une vraie dream team musicale dont la colonne vertébrale est assurée par le chanteur/guitariste Kevin Drew et le bassiste parfois chanteur Brendan Canning

Ce soir le groupe est assurément en forme…

 

Bizarre car Brendan Canning me confiait avant le concert : "T'as pas de chance, à chaque fois que je viens à Paris, je suis toujours fatigué et pas en forme."

Le groupe est effectivement à la fin d'une tournée marathon, et visiblement, la trêve hivernale sera la bienvenue… Après le concert, je suis retourné voir Brendan pour lui faire remarquer qu'il avait une sacrée pêche pour quelqu'un de prétendument fatigué.

Pendant presque deux heures, le groupe en a profité pour présenter les morceaux de son nouvel incroyable album qui sortira enfin via un circuit de distribution digne de ce nom en janvier sur nos terres gauloises (chez City Slang.)

Sur "Shoreline", Feist rejoint Kevin Drew au chant, et la Maroquinerie s'emballe.

Un des grands morceaux du prochain album, dont les Broken ont le secret : un air fédérateur, un crescendo qui vient taquiner les guitares épiques de Do Make Say Think et un final noyé sous une nuée des cuivres chaleureux… Le tout avec dix personnes sur scène…

Les Canadiens puiseront également dans leur album précédent, avec des versions incroyables de "KC Accidental", "Cause = Time" ou encore le classique "Almost Crimes", sur lequel Feist viendra une fois de plus se déchaîner…

Une chose est sûre, Broken maîtrise son sujet.

Les anciens morceaux ont gagné en assurance et puissance, grâce à la maestria impressionnante de Justin Peroff à la batterie, et surtout au nombre impressionnant de guitares (cinq sur certains morceaux.)

Certes sur le papier, ce genre d'équation peut paraître un peu bancal.

On pourrait aisément penser qu'autant de monde sur scène génère surtout un immense capharnaüm sonore.

On obtient surtout un joli bordel sonore organisé, où les guitares défroquées de Sonic Youth, Dinosaur Jr flirtent avec la pop céleste des Flaming Lips

Le groupe revient pour une mini tournée en février, et pour le moment, ils ne sont programmés qu'à Lille…

Avis aux tourneurs ou propriétaires de salles de concerts parisiennes…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Broken Social Scene
Broken Social Scene en concert au Café de la Danse (23 mai 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Broke Social Scene

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=