Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peer Gynt
Théâtre Les Gémeaux  (Paris)  janvier 2020

Drame d'après l'oeuvre éponyme de Henrik Ibsen, adaptation et mise en scène de David Bobée, avec Clémence Ardoin, Jérôme Bidaux, Pierre Cartonnet, Catherine Dewitt, Radouan Leflahi, Destinée Mbikulu, Thierry Mettetal, Marius Moguiba, Lou Valentini et Butch McKoy.

A l'instar de nombre de ses homologues générationnels, tels Jean Bellorini et Thomas Jolly, le metteur en scène David Bobée s'inscrit dans la tendance contemporaine de la réactivation du théâtre de troupe et du théâtre épique avec notamment des adaptations de pièces du répertoire et des transpositions de textes littéraires.

Ainsi, il présente sa version de l'oeuvre "monstre", tant par sa longueur que son registre hybride, "Peer Gynt" de Henrik Ibsen, elle-même adaptée d'un conte norvégien, qui, par la métaphorique résistible ascension du protagoniste central, un vilain garnement fier et farouche, effronté et menteur, hâbleur et bagarreur, qui fait le désespoir de sa mère et qui aime raconter, et se raconter, des histoires pour occulter sa situation modeste et anticiper de rêves de grandeur, stigmatisait la médiocrité et le nationalisme de ses compatriotes.

Au terme d'une dramaturgie élaborée par Catherine Dewitt qui opère par mise en résonance contextualisée avec l'ultralibéralisme triomphant et de l'impérialisme américain, l'opus est structuré en tableaux avec pour intermèdes des compositions musicales de Butch McKoy, de la pop mélancolique à la Nick Cave au rock progressif en passant par le country folk, interprétées en live.

Il se déploie en trois mouvements, le rêve, l'ascension et la chute, ordonnés en ellipse pour narrer le parcours, peut-être simplement fantasmé, du plébéien enrichi de manière peu glorieuse qui ambitionne devenir l'empereur du monde.

La partition, qui opère par le mélange d'univers spatio-temporels, le brassage des pseudo-valeurs contemporaines, l'argent, la réussite, l'opportunisme et le sectarisme, et des inserts de répliques emblématiques, est mise en scène à la façon de la pièce à machines empruntant au théâtre de tréteaux, mais avec les moyens du théâtre subventionné.

Amplifiée par les lumières crépusculaires de Stéphane Babi Aubert, la scénographie de David Bobée et Aurélie Lemaignen, dont un décor de terrain vague avec les débris d'une fête foraine délabrée, s'avère efficace en termes de fabrication d'images notamment dans les scènes chorales, telle celle du royaume des trolls représentées comme des créatures anthropomorphes dont le corps blanchis évoque le rituel de certaines ethnies africaines s'enduisant de kaolin.

Une choralité sans faille des neuf comédiens qui entourent Radouan Leflahi dans le rôle-titre, véritable bête de scène au jeu très organique pour un spectacle de bruit et de fureur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=