Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 100% séries télévisées cultes
 

#1 - Les années 60 : Drôles d'espions avec "Max la menace"...

En 1965, après le succès des trois premiers opus filmiques des aventures de l'agent 007 de Ian Fleming, l'acteur et scénariste Mel Brooks passe à l'écriture et à la réalisation de la drolissime série comique "Get Smart".

Elle met en scène un anti-James Bond, l'agent 86 (Don Adams) de l'organisation de contre-espionnage Control secondé par l'agent 99 (Barbara Feldon), les deux constituant une désopilante paire de branquignols qui sévira pendant 138 épisodes sur 5 saisons. A découvrir en ligne.

le 1er épisode "Mister Big" en VO
l'épisode "Max la Menace perd la tête" en VF

... et "Des Agents très spéciaux"

Parallèlement, dans l'esprit pop des Sixties et avec la collaboration initiale de Ian Fleming, Norman Felton et Sam Rolfe créaient la série parodique "The Man from U.N.C.L.E".

Basée sur le séduisant et inattendu duo formé par des agents de fantaisie, l’Américain Napoleon Solo (Robert Vaughn) et le Russe Illya Kuryakin (David McCallum), elle constitue une audacieuse novation en pleine époque de la Guerre froide qui opèrera pendant 4 saisons. Disponible en DVD.

 

#2 - Les années 2010 : Sherlock vs Elementary : Deux Sherlock sinon rien ?

Sherlock Holmes, le personnage iconique de détectvictorien inventé par Conan Doyle, ne cesse d'inspirer les réalisateurs mais également les scénaristes qui officient dans la voie de la recontextualisation à l'époque contemporaine.


Ainsi la décennie 2010 voit l'émergence de deux Sherlock.

L'un à l'anglaise, sociopathe de haut niveau sinon autiste incarné par Benedict Cumberbatch, avec Martin Freeman dans le rôle du Docteur Watson, dans la série "Sherlock" de Mark Gatiss et Steven Moffat.

13 épisodes sur 4 saisons à voir en DVD et des extraits sur le net

L'autre à l'américaine avec "Elementary" créé par Robert Doherty dans l'esprit pop des Sixties.

Campé par Jonny Lee Miller, Sherlock est un ex-junkie psychotique expatrié aux Etats-Unis où il officie comme consultant auprès du NYPD avec un Watson féminin, interprété par Lucy Liu, son compagnon de sobriété qui deveindra sa collaboratrice.

154 épisodes sur 7 saisons à voir en DVD et de brefs extraits sur le net

 

#3 - Agents secrets des Sixties : "Good morning Mister Phelps" vs "Madame Peel, we're needed !"

Outre-Atlantique, impossible n'est pas américain et, en 1966, le scénariste américain Bruce Geller décroche le jackpot avec la série "Mission : Impossible".

171 épisodes diffusés sur 7 saisons, dans laquelle une fine équipe d'agents secrets composée de figures archétypales (la femme fatale, le monsieur muscle, l'as de l'électronique et le fregoli) placée sous l'autorité imparable d'un chef des opérations très spéciales sévit dans la lutte contre les espions des pays du Bloc de l'Est et les dictateurs sud-américains en résonance avec la politique extérieure des Etats-Unis pendant la période de la Guerre froide.

Un succès triomphal avec, en outre, sur une percutante musique de Lalo Schifrin, un générique addictif avec l'immuable antienne introductive "Bonjour, Monsieur Phelps. Votre mission, si toutefois vous l'acceptez..."

En 1988, la série connaît une éphémère postérité avec "Mission impossible, 20 ans après" et une nouvelle équipe toujours supervisée par l'inoxydable acteur Peter Graves mais, depuis 1996, un éclatant revival en transposition cinématographique avec les blockbusters produits et interprétés par Tom Cruise.

et un clin d'oeil avec la parodie concoctée par Les Inconnus

Outre-Manche, dès 1961, pour 6 saisons et 161 épisodes, s'impose la série "The Avengers" avec le très accrocheur titre français "Chapeau melon et bottes de cuir", créée par Sydney Newman Leonard White placée sous le signe du flegme britannique et d'un générique efficace avec la musique de Laurie Johnson.

Une série "so british", entre tradition et modernité, avec l'humour "ad hoc", dans laquelle, tout comme les contraires s'attirent, oeuvre efficacement de concert, et à mains nues, le duo d'agents secrets composé du dandy John Steed et de la séduisante et redoutable Emma Peel.

En 1976, John Steed toujours campé par Patrick Mcnee reprend du service pour 2 saisons et 26 épiosdes ressortant à la parodie avec deux nouveaux acolytes, son fringant et décontracté avatar Gambit et la belle explosive Purdey.

 

#3 - Humour à l'anglaise de Benny Hill à Ab Fab

"The Benny Hill Show" ouvre le ban dans les années 50 avec l'humour potache, entre burlesque et comique troupier, et l'air de ravi de la crèche de son interprète et créateur l'acteur et chanteur comique Benny Hill qui ravira les téléspectateurs pendant plus de trois décennies

un épisode de la saison 2 en VO
Youtube dédié

En 1969, les jeunes acteurs et humoristes trentenaires Graham Chapman, John Cleese, Terry Gilliam, Eric Idle, Terry Jones et Michael Palin forment le percutant quintet des hérauts qui vont porter à son acmé le non-sens, l'absurde et le burlesque de l'humour anglais avec la fameuse série "Monty Python's Flying Circus"

saison 1 épisode 1 en VO
Youtube dédié

Après leur séparation en 1974, ils se retrouvent notamment dans leur triptyque cinématographique culte ("Sacré Graal !", "La Vie de Brian", "Le Sens de la vie")

et, en 1980, dans un spectacle dispensé aux Etats Unis ("Monty Python Live at the Hollywood Bowl")

Le premier jour de l'année 1990, vient au monde, engendré et interprété par l'acteur Rowan Atkinson, "Mr Bean", personnage infantile et autocentré, pardoxalement odieux et compassionnel, un handicapé de la vie pour lequel chaque minute est source d'obstacles insurmontables.

compilation vidéo
Youtube dédié

Ses mésaventures burlesques délivrées dans le registre du comique visuel et le genre de la pantomime ont également été déclinées en version filmique ("Bean" de Mel Smith et "Les Vacances de Mr Bean" réalisé par Steve Bendelack) et version cartoon

Enfin, the last but not the least, en 1992, les femmes montent au créneau.

En version trash résolument inscrite dans le registre du No Limit montypythonien avec "Absolutely Fabulous" sous la plume des actrices Jennifer Sunders et Dawn French.

Le duo sévissait déjà à l'écriture et au jeu depuis 1987 dans la série d'hilarants sketches parodiques tous azimuts intitulée "French and Saunders" qui se poursuivra jusqu'en 2007.

un épisode de la saison 6
le spectacle live de 2000

Et avec "Ab Fab" il relate sur 5 saisons jusqu'en 2012 les délirantes tribulations et ratiocinations clownesques et fortement alcoolisées de deux quadras londoniennes et amies fashion-victimes, Eddina (Jennifer Saunders), une conseillère de mode soixantehuitarde destroy et Patsy (Joanna Lumley), une journaliste anorexique ex-égérie seventie.

le premier épisode
un épisode de la saison 4

Les deux complices reprendront du service en 2016 sous la caméra de Mandie Fletcher pour le film éponyme

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet

Les 4 derniers journaux
- 24 mai 2020 : Culture pour tous !
- 17 mai 2020 : le joli mois de mai
- 10 mai 2020 : Sortez Masqués !
- 3 mai 2020 : Déconfi...ture

# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=