Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dawson City : le temps suspendu
Bill Morrison  août 2020

Réalisé par Bill Morrison. Etats Unis. Documentaire 2h (Sortie 5 août 2020)

C'est dans un rêve éveillé, où comme il est dit dans le titre, le temps est en suspens, auquel convie Bill Morrison dans ce documentaire peu commun.

Dawson City, pour les plus érudits, c'est une ville lointaine dans le Nord Canada, dans la province de Yukon, là où coule la rivière Klondike. Et c'est ce mot qui est connu de presque tous.

Car, en 1896, à l'endroit qui deviendra "Bonanza", sur le cours de la rivière précitée, a été découvert de l'or. En quelques semaines, la nouvelle se propage et jusqu'en 1899 ce seront presque cent mille prospecteurs qui tenteront l'aventure.

"Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison montre de magnifiques clichés de cette ruée vers l'or et également des images filmées de cette frénésie aurifère.

Sur la montagne blanche, serpentent des petit point noirs. Il forment une espèce de reptile qui ondule dans la neige. Quand on se rapproche, on voit les hommes emmitouflés comme ils le peuvent qui se déplacent à petits pas, serrés contre les uns contre les autres, dans une espèce de queue leu leu impressionnante et grotesque. On a dit qu'un tiers de ceux qui sont partis ne sont pas arrivés ou ont rebroussé chemin.

Pendant cette ruée, qui est celle que l'on voit dans "La Ruée vers l'or" de Charlie Chaplin, la ville de Dawson, terminus de la quête des hommes, a poussé comme un champignon. Compte de nombreux bars, bordels et théâtres car les hommes qui vont pouvoir trouver une concession doivent attendre longtemps que l'occasion se présente.

Même si, dès le début du siècle, le soufflet retombe et que beaucoup quitte à tout jamais le Klondike, d'autre continuent à espérer et d'autres se résignent à ne pas repartir. Dawson, dont on suit les aléas au cours du vingtième siècle naissant, devient une vraie ville et comme partout ailleurs, le cinéma y devient la distraction populaire majeure.

C'est la deuxième histoire singulière qui arrive alors à Dawson City. Comme la ville est loin de tout, les films qui y parviennent sont à la fin de leur exploitation. Cela coûte moins cher de les entreposer dans la ville, ou de les jeter dans la rivière, que de les réexpédier aux studios.

S'en suit alors le destin extraordinaire de Dawson City. Tout au long du siècle dernier vont avoir lieu des explosions des bobines en celluloïd, provoquant une cascade de catastrophes. Car le nitrate contenu dans les pellicules est très inflammable et peut tout aussi bien exploser...

Dès lors, il s'agira de retrouver les bobines incriminés avant qu'elles ne poursuivent leurs terribles méfaits explosifs... On finira par les enterrer profondément ici et là et, un jour, dans les années 80, un paysan labourant son champ découvrira plus de six cents bobines.

Dans "Dawson City" de Bill Morrison, on verra ces incunables, restaurés, souvent en assez mauvais état, mais témoignage de l'époque du muet. Quand on sait que 75 % des films nitrates ont disparu en fumée et que, dès lors, des milliers de films manquent à l'appel pour les cinéphiles, on peut là aussi rêver des chefs d'oeuvres qu'on pourrait – sans doute en s'illusionnant un peu- restaurer.

Qu'importe, en associant chercheurs d'or et chercheurs de films, "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison fournit un pur moment de rêve et un documentaire subtil et profond.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=