Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Retour de service
John le Carré  (Editions Seuil)  mai 2020

On se demande encore et toujours ce qui fait encore écrire l’incroyable John le Carré qui, du haut de ses presque 90 printemps, continue de nous ravir avec l’arrivée d’un nouvel ouvrage. On ne présente plus cet auteur qui a travaillé pour le renseignement britannique pendant la guerre froide et qui depuis maintenant plus de cinquante ans se consacre à l’écriture, partageant sa vie entre Londres et les Cornouailles.

Pour son dernier ouvrage, il retrouve sa fidèle traductrice Isabelle Perrin qui l’accompagne depuis La maison Russie et une trentaine d’ouvrages. Retour de service est donc l’occasion de retrouver la verve de cet auteur passionnant qui n’a pas son pareil pour nous livrer le portrait du monde que nous habitons, glaçant, délicatement satirique, toujours porté par une tension constante.

L’histoire tourne autour du personnage de Nat, un homme de 47 ans, vétéran des services de renseignements britanniques, qui est de retour à Londres auprès de Prue, son épouse et alliée inconditionnelle. Ses jours comme agent sont comptés mais avec la menace grandissante venue de Moscou, le service lui offre une dernière mission : diriger le refuge, une sous-station du département Russie où végète une clique d’espions décatis. Parmi cette clique d’espions décatis, sort du lot une jeune et brillante recrue, Florence, qui surveille de près les agissements suspects d’un oligarque ukrainien.

Nat n’est pas seulement un agent secret, c’est aussi un joueur de badminton passionné. Tous les lundis soir dans son club, il affronte un certain Ed, grand gaillard déconcertant et impétueux, qui a la moitié de son âge. Ed déteste le Brexit, il déteste aussi Trump et déteste son travail obscur. Et c’est Ed, le plus inattendu de tous, qui mû par la colère et l’urgence va déclencher un mécanisme irréversible et entraîner avec lui Prue, Florence et Nat dans un piège infernal.

C’est encore une fois un très grand ouvrage que nous propose l’auteur, passionnant du début à la fin, qui se lit très rapidement, du fait qu’il ne dépasse pas les 300 pages et qu’il embarque le lecteur très rapidement. L’auteur s’affirme de plus en plus être le maître du roman d’espionnage maniant intrigues et imbrications parfaites d’histoire qui tiennent en haleine le lecteur.

Particulièrement critique à l’égard de son pays, il décrit une Grande-Bretagne subissant les conséquences du choix du Brexit. Les hommes politiques en prennent pour leur grade (Boris Johnson notamment), s’intéressant davantage à leur situation personnelle plutôt qu’à celle du peuple. Il nous parle de Trump aussi, pour lequel il ne semble pas éprouver beaucoup de sympathie. Il lui reproche notamment de laisser s’installer aux Etats-Unis une atmosphère raciste et fasciste.

C’est une leçon de géopolitique mondiale que nous propose l’européen convaincu qu’est John le Carré. Une leçon qui s’appuie sur notre actualité, parfaitement maîtrisée par l’auteur qui parle des relations entre Trump et Poutine mais aussi des lanceurs d’alertes dont on a beaucoup entendu parler récemment.

Malgré son grand âge, l’auteur prouve donc avec Retour de service qu’il n’a rien perdu de son imagination pour nous raconter des histoires d’espionnages autour d’une écriture percutante et précise. Les personnages sont superbement construits, on voit bien l’expérience de l’auteur concernant les services secrets qui n’ont plus aucun secret pour lui. Son humour, parfois décapant est un véritable plaisir de lecture et ses analyses de la politique actuelle est particulièrement pertinente.

 

En savoir plus :
Le site officiel de John le Carré
Le Facebook de John le Carré


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=