Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 35 ème édition du Festival Humour et Eau Salée
Du 1er au 7 août 2020  Saint-Georges de Didonne (Charente Maritime)

Il s'en est fallu de peu que cette 35ème édition du Festival Humour et Eau Salée qui se déroule à Saint-Georges de Didonne en Charente Maritime, organisé par l'Association CRÉA, soit annulée  comme la plupart des grands événements de l'été.

Mais c'était sans compter la pugnacité et l'enthousiasme de Denis Lecat, le directeur pour la troisième année, qui s'est battu avec toute son équipe pour que ce moment d'échange et de propositions artistiques rafraîchissantes soit maintenu.

Charge donc à lui et aux bénévoles présents d'assurer la sécurité de tous. Et on peut dire que pour cela, rien n'a été laissé au hasard : rappel des gestes barrières à l'entrée des lieux (pour la plupart en extérieur), gel à disposition, masque et rappel oral des consignes avant chaque spectacle pour que ce moment festif soit aussi un moyen de lutter activement contre le virus.

Un dispositif impressionnant qui aura été accueilli avec bienveillance et compréhension par les nombreux spectateurs présents. Car le public aura été au rendez-vous de cette semaine. Un public qu'on sentait curieux de redécouvrir des spectacles et soucieux que tout se passe bien, tellement il avait été privé depuis de nombreux mois de son oxygène : les artistes et leurs imaginaires.

Plus d'une vingtaine de spectacles étaient à l'affiche sur le thème "Musique et bricolage (et Covid 19) mais pas forcément ensemble" avec quelques belles pépites.

"Mobylette"
Spectacle musical de la Compagnie Le Plus petit espace possible

Chemises bariolées, pantalons courts et baskets multicolores, Elise Chatelain, Séverine Fel et Lise Garnier, les trois comédiennes-musiciennes jaillissent d'un décor ahurissant proposant avec humour une fantaisie ludique et colorée.

Spécialistes en bruitage, elles font vivre un poulailler entier à l'aide de divers objets, tuyaux ou instruments de musique. Avec une énergie spectaculaire, elles surprennent le public en sortant de leurs manches mille trouvailles géniales et poétiques.

Entre concert jazz, rock balkanique et fanfare, la Compagnie Le Plus petit espace possible offre une récréative plongée au pays des sonorités. Charmeuses de serpent, convoyeuses de pingouins, elle célèbrent avec "Mobylette" le triomphe de l'imagination pour un spectacle fantastique et survitaminé.

"Mon Grand oncle"
Déambulation propsoée par le Groupe Déjà

Il arrive d'un pas maladroit, aidé de sa canne. Il est heureux que nous soyons au rendez vous. 28 ans qu'il n'a pas revu les lieux de son enfance. Veste verte, cravate marron et moustache blanche, l'homme nous enjoint de le suivre.

Il doit rendre une dernière visite à la demeure de son grand oncle Germain Langlois, décédé récemment sans amis ni famille, dont le notaire lui a donné une enveloppe contenant la clé de son petit appartement où se trouve son testament.

Après avoir cheminé le long d'un café et avoir fait le tour d'un bâtiment, la petite quinzaine de spectateurs se retrouve dans un décor d'animaux empaillés, de chaussures et de cartes de montagne. Car Germain Langlois avait deux passions : les Pyrénées et les chaussures.

Avec "Les montagnards" en fond sonore diffusé par un petit magnétophone, Philippe Langlois raconte la vie de son grand oncle et lit le testament en compagnie des personnes présentes.

Un parcours-jeu de piste à énigmes sur lequel nous entraîne Sébastian Lazennec et un secret que les visiteurs (passant pour les amis de  son petit neveu) découvriront au terme de la visite dans ce petit appartement.

"Mon Grand oncle", une déambulation faite de silences et de réminiscences qui touche chacun tant elle mélange drôlerie et tragique.

"Delinus 03"
Balade en bus par la Compagnie Delinus

La ligne 3, c'est celle qu'emprunte le plus petit minibus du monde. Avec un dispositif spécial incluant les gestes barrières, les deux comédiens de la compagnie néerlandaise installent avec le public une complicité instantanée et surprennent dans ce périple surréaliste, loufoque et tendre.

"Fanfare d'occasion" de la Compagnie Le plus petit espace possible

Déboulant d'on ne sait où, ils sont quatre, tous de blanc vêtus. Trois musiciens et une danseuse -maîtresse de cérémonie. Sur un tempo lent, ils prennent possession de cette petite place et surprennent les habitués du café.

Se fondant au décor, ils escaladent le mobilier urbain, s'en servent même pour faire de la musique comme ce collecteur de verre qui produit une sonorité intéressante ou ces panneaux indicateurs.

La danseuse guide la déambulation et précède l'attroupement qui grossit de minute en minute, créant une bien étrange cérémonie où elle évolue et glisse, escalade le décor, s'insinue au milieu des gens, se love contre un arbre, un banc ou se couche contre terre.

Les notes lentes de trombone, de tuba et de saxophone orchestrent cette parade déjantée et jusqu'à la fin mystérieuse... Un bien joli moment de poésie.

"Concert hydrophonique"
Spectacle musical de la Compagnie Les Cubiténistes

La Compagnie Les Cubiténistes propose un spectacle unique : un chapiteau bigarré abritant 45 machines hydrophoniques qui, à l'aide de 70 capteurs, de l'eau, des câbles et des tuyaux, produisent une musique étonnante mixée en direct par Marie Demicheli.

Alain Harivel, tel le capitaine d'un bateau dont il porte la casquette avec sa marinière, initie le public aux mystères de ce singulière installation. Machines à bulle, clepsydres, machine à gouttes ou à dépression se complètent pour produire un concert qui ne ressemble à rien de connu.

Les mettant en route les unes après les autres, il fait entendre les nuances sonores et organise peu à peu ces sonorités étranges et venues de loin créant un moment méditatif et saisissant.

Au cours de notre passage, nous aurons également pu assister à une répétition de l'irrésistible Frédéric Fromet dont le dernier spectacle "Frédéric Fromet chante l'amour" contient de nombreuses chansons écrites pendant le confinement. On y retrouve son humour satirique et sa fine plume qui dézingue, sans jamais se prendre au sérieux, l'actualité et les anomalies du monde.

Nous aurons revu également la caustique Constance et son "Pot pourri" aux textes acides et au talent d'interprétation exceptionnel. Ainsi que le génial Paul Staïcu qui avec "Une Vie de pianiste" enchante un stade tout entier et fait partager sa passion avec un enthousiasme émouvant.

Sans oublier les rues fleuries par les couleurs ou les mots de la Compagnie Gijs Van Bon qui avec Skryf ou Blom, fait écrire ou dessiner le long des bords de mer. De la poésie brute. Ou encore "La Controverse" de l'atelier oratoire animé par Julien Barret qui aura permis à des amateurs de s'essayer à l'écriture et à la scène.

Donc, de l'éclectisme pour tous les goûts et tous les publics


 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=