Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gangrène, une histoire d'amour
L.-J. Wagner  (Editions Souffles littéraires)  juin 2020

Sous-titré "une histoire d’amour", Gangrène ne laisse planer aucun mystère sur son sujet. Quoique… Quel est donc le lien entre l’amour et la gangrène, tue l’amour par excellence ? Son auteur, L.-J. Wagner, s’autoproclame "réfractaire à tout ce qui est fleur bleue et dégoulinant de bons sentiments".

"Jusqu’ici, je n’avais rien attrapé de grave. Tout au plus une angine d’une semaine baptisée Thibaud ou une grippe d’un mois, tenace, qui s’appelait Slimane. Le reste du temps, seulement des éternuements fugaces et violents, et ce petit rhume des foins, Romain, qui revenait me chatouiller quelques jours à chaque printemps".

Le cynisme en bandoulière et une lucidité désabusée en étendard, Chloé raconte qu’elle ne s’attache jamais aux hommes qu’elle rencontre. Non merci. Pas de ça chez elle. Elle ne rentre pas dans les cases sociales et affiche fièrement son désamour du sentimental. Elle ne se laisse pas berner par les mamours et ne souffre pas, jamais. Observant son entourage tomber dans les mêmes panneaux de l’attachement déçu et des larmoiements inéluctables.

Quand je commençais à me poser de sérieuses questions sur l’issue de Chloé, croisant les doigts pour que le roman ne ressemble pas aux feux de l’amour à la plage et bien bam. Elle rencontre Colin. THE cliché of romantique comédy. Et forcément, violons et tralalis, elle succombe à ce dont elle avait juré ne jamais goûter : la romance kitch, cette gangrène qui nécrose tous ses préjugés et lime ses principes de non attachement.

Alors bon… Perso je ne suis pas fan de ces loving storys, il ne m’est jamais divertissant de constater que même des cas dits "désespérés" finissent par rencontrer leur âme sœur, alors que mon cas n’est pas brillant… Jalousie persuadée que l’amour a été créé pour vendre des chocolats en février. Alors oui, j’ai failli lâcher Gangrène d’un méprisant "pfff, tous les mêmes".

Mais L.-J. Wagner a une plume, un sacré talent d’écriture, une manière de poser les mots en une onctueuse prose, faisant de la lecture un massage cérébral tout à fait agréable. Et les pages défilent sans qu’on n’y prenne garde. Je ne me suis pas vue dévorer le passage Bridget Jaune, et c’est bel et bien stupéfaite que j’ai atterri au beau milieu du Beyrouth cardiaque de Chloé.

Un retournement de situation osé pour un carnage sentimental. Loin de moi l’idée de vous spoiler la suite, sachez toutefois que Chloé est le dindon de la farce, et qu’elle n’apprécie pas tellement d’avoir le cœur piétiné par Colin, instrument de cet entourage qu’elle prétendait être ses amis. Miséricorde ! Diantre, pas de ça chez eux, nulle compassion, nulle clémence, Chloé file à l’autre bout du monde cuver son chagrin, sa honte et ruminer sa vengeance. Sera-t-elle à la hauteur du préjudice ?

Un auteur audacieux pour une aventure acerbe, entre cynisme et amoralité, une plume intense à la fluidité d’un sorbet glacé dans nos chaleurs estivales. Une romance atypique dans un siècle où les principes du seizième siècle ont la peau dure. Corrosif. Ames sensibles s’abstenir.

 

En savoir plus :
Le site officiel de L.-J. Wagner
Le Facebook de L.-J. Wagner


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=