Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yourte
Théâtre 13/Seine  (Paris)  septembre 2020

Comédie dramatique de Gabrielle Chalmont et Marie-Pierre Nalbandian, mise en scène de Gabrielle Chalmont, avec Claire Bouanich, Bastien Chevrot, , Sarah Coulaud, Louise Fafa, Maud Martel, Jeanne Ruff, Hugo Tejero et Benjamin Zana.

Compagnie engagée depuis 2015, Les mille Printemps poursuit avec le spectacle "Yourte" ses réflexions autour de ses thèmes de prédilection que sont la révolte, l’urgence d’agir, l’engagement militant et ses éventuelles contradictions.

Ancrée dans son siècle et dans l’actualité, la compagnie s'intéresse à des sujets au cœur des préoccupations de la société comme l’égalité ou encore l’écologie et alors que sa première comédie - "Mon Olympe" - traitait du féminisme, "Yourte" s’attaque quant à elle au vaste sujet de la transition écologique, de l’altermondialisme et de l'engagement militant local.

Attachées à une démarche inclusives les deux co-autrices Gabrielle Chalmont et Marie-Pierre Nalbandian ont usé pour "Yourte", tout comme elle l’avait fait pour leur précédent spectacle, d’un procédé d’écriture collaboratif progressif, qui débute par une phase de documentation et de débats improvisés réunissant toute l’équipe, suivie de séances d'improvisation au cours desquelles chacun des comédiens se créée son discours et son personnage et où une version définitive du texte émerge avant d’être mise en espace et scénarisée.

Il en résulte un texte vivant et très humain, ancré dans une réalité palpable bien loin des discours moralisateurs ou apocalyptiques qui ont pignons sur rue à l’heure actuelle et qui se veut drôle tout autant que réflexif.

Ainsi "Yourte" débute un soir d’été 1998, soirée de finale de coupe du monde, par une promesse entre jeunes gens idéalistes : pour eux c’est décidé, pas question d’adhérer à la logique de mondialisation libérale qu’on leur vend comme étant leur seul avenir !

Ils renonceront à cette société de consommation, plaqueront tout et s’installeront tous ensemble dans une yourte loin des villes. 20 ans plus tard, la réalité est bien plus ambigüe pour nos protagonistes.

Si Hélène (interprétée par la mordante Louise Fafa) s’est installée dans une communauté autogérée et utopiste, Juliette et Isaac (Sarah Coulaud et Benjamin Zana, très touchants jeunes premiers) hésitent encore à franchir le pas, tiraillés entre leurs idéologies, leur espoir d’améliorer le système de l’intérieur et des aspirations plus matérialistes héritées de leur éducation telles que l’ambition ou la renommée.

Maxime quant à lui (interprété par Hugo Tejero) a mis de l’eau dans ses rêves un peu naïfs de jeune adolescent et surfe allègrement sur ce que la société peut lui offrir de meilleur : confort, individualisme, consumérisme et dépassement permanent de soi.

Mais quand ce dernier se fait plaquer, l’ancien petit groupe décide de se retrouver à la yourte où ils devront cohabiter avec les locaux : Sybille (la divine, très juste et très perchée Maud Martel) amatrice de pierres énergétiques et de champs de forces cosmiques, Camille (incarnée par Jeanne Ruff) ex-carriériste et aujourd’hui Macgyver local, mais également Jonathan (très juste et très dynamique Bastien Chevrot) le militant jusqu’au-bout-iste prêt à faire sauter des hypers marchés, ou encore Gloria (Claire Bouanich pleine d’un dynamique autoritarisme) la rouquine aux idées arrêtées.

Bousculée par l’arrivée de ces nouveaux occupants la communauté va se retrouver confrontée à ses grands principes et petites contradictions : frustrations, guerre d’égo et anciens travers, rendus humains et absolument désopilants sous la plume de Gabrielle Chalmont et Marie-Pierre Nalbandian, en profiteront pour refaire surface et venir faire douter leurs anciens locataires.

Peuvent-ils vraiment tirer un trait sur ce qui a été leur réalité ? Créer un monde nouveau complètement en rupture de l’ancien ? Et pour qu’un rêve prenne corps, ne faut-il pas être prêt à certains compromis ? Mais jusqu’où aller sans se renier ?

Pour donner forme à cette Yourte fantasmée et utopique, Lise Mazeaud, la scénographe, a imaginé tout un ensemble modulaire de structures en bambou et d’accessoires, pouvant s’assembler et se détacher librement, créant ainsi selon les scènes des tipis, carrés potagers, planchers ou podiums et multitudes d’autres éléments très concrets qui matérialisent parfaitement le fouillis joyeux et bricolé de la communauté.

A la mise en scène Gabrielle Chalmont s’est attachée à rendre les échanges et les changements fluides, faisant allégrement tomber le 4ème mur pour inclure le spectateur dans l’aventure, l’invitant à donner la réplique et à monter sur scène parfois.

Comédie vivante et engagée, cette "Yourte" est à l’image de ses interprètes dynamique, facétieuse et pourtant sérieuse dans ses questionnements légitimes.

Sans idéalisme aveugle, elle donne tout autant la parole aux optimistes qu’aux sceptiques, aux utopistes qu’aux fatalistes et renvoie chacun d’entre nous en son fort intérieur vers son propre rêve d’enfant afin de nous questionner sur nos capacités à nous réinventer.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=