Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le monde du vivant
Florent Marchet  (Editions Stock)  août 2020

Sur la quatrième de couverture de ce roman, il est indiqué en guise de notice biographie : Florent Marchet est un auteur-compositeur et interprète français. Il est né dans le Berry en 1975.

Sur la première partie, nous y reviendrons une fois prochaine sans doute dans une longue chronique tant il a, surtout en termes laudatifs, à dire sur la carrière musicale de Florent Marchet. Pour la seconde phrase, cela donne une indication de ce qui va nous être donné à lire, et surtout sur le fameux "mais d'où parles-tu ?", comme s’il fallait justifier la légitimité de chaque personne pour l’autoriser à prendre la parole, l’auteur est donc un quadragénaire berrichon, et si cette précision géographique peut paraître incongrue, il n’en est rien et elle prend tout son sens à la lecture du roman.

L’histoire du livre se passe principalement à Levroux, petite commune de deux mille habitants dans l’Indre (un des départements qui constituait le Berry avec le Cher), ce bourg avec son clocher, son école, sa place, son café, son Crédit Agricole et juste à côté sa mairie fleurie... existe donc réellement, pourtant tout n’est pas vrai, les lieux ne sont pas rigoureusement identiques, nous sommes dans un presque monde, le nôtre mais pas tout à fait, avec la télévision et internet comme seule preuve qu’il existe une vie ailleurs. Un monde qui se résume à trois rues, où tout le monde connaît tout le monde, où chacun a son rôle, son rang. On trouve des notables, avec le docteur, le vétérinaire, le maire, ceux qui aiment le tennis ; évidemment des agriculteurs conventionnels, ne dites surtout pas des paysans, avec leurs crédits à payer, leurs produits phytosanitaires totalement chimiques, leur rendement, mais on trouve aussi depuis peu des agriculteurs biologiques ayant une autre vision de la terre mais autant de crédits à rembourser et vus comme, au mieux, des doux dingues, au pire, comme des bobos qui ne comprennent tellement rien qu’ils mériteraient d’être appelés des Parisiens.

Et au milieu de tout ça il y a ceux qui n’ont rien demandé à personne, les enfants, les adolescents, qui essayent de vivre une vie normale sans se soucier du monde des grands mais voulant déjà l’être pourtant, qui ont à découvrir, à expérimenter, à vivre comme on grandit tout simplement.

Le roman raconte tout ça, mêlant des histoires d’adultes avec des préoccupations bien souvent financières et en creux la question "qu’ai-je fais de ma vie", et des histoires d’adolescents pour qui les préoccupations sont plus d’ordre sentimental et en creux la question "que fais-je faire de ma vie ?".

Le roman est court un peu moins de trois cents pages, c’est pourquoi je ne déflorerai pas les intrigues et rebondissements, sachez simplement qu’il raconte les mois de juin et de juillet d’une famille qui a quitté Orléans pour s’installer dans le Berry afin d’y créer une ferme biologique. Le roman se concentre principalement sur le père Jérôme qui aura quarante-deux ans en septembre, qui toujours se démène mais n’est jamais compris et sur sa fille Solène, quatorze ans, qui aimerait vivre sa vie loin de la ferme et de son père, et qui a tant à découvrir.

Le trope du chanteur qui se rêve écrivain ne date pas d’hier et donne souvent des résultats plus que dispensables, or ici Florent Marchet réussit parfaitement le changement de support et le tout en creusant le sillon de ses obsessions qui l’on trouvait déjà présentes dans ses disques, notamment Rio Baril (un des plus grands disques de "chanson française" des années 2000, je vous le rappelle) ou dans Frère Animal réalisé avec la complicité de l’écrivain Arnaud Cathrine.

Un livre d’une grande justesse et sensibilité, à la fois roman d'initiation et roman rural contemporain, réussissant à faire parler des adolescents sans que jamais nous n’ayons l’impression que ce sont juste des mots d’adultes dans la bouche d’enfants ; réussissant à parler autrement de l’agriculture biologique sans pourtant se positionner ou donner des leçons de morale. Et surtout réussissant à raconter une histoire prenante avec une écriture à la musicalité propre et un style qui fait mouche. Un premier roman qui en appelle forcément d’autres et qui donne même envie d’en voir la version scénique tant Florent Marchet est un habitué des lectures musicales et un compositeur hors pair.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Frère Animal" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Florent Marchet
Le Facebook de Florent Marchet


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=