Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Apeirogon
Colum McCann  (Editions Belfond)  août 2020

Au départ, il y a ce titre, un terme dont j’étais incapable de donner la moindre définition. Renseignement pris, l’apeirogon est une figure géométrique au nombre infini de côtés. Ensuite, il y a l’objet, ce livre a la couverture superbe (il faut avoir le livre entre les mains et pouvoir la toucher pour s’en rendre compte) et l’auteur, un certain Colum McCann, auteur de recueils de nouvelles et de romans aussi brillants les uns que les autres. Il est connu notamment pour le livre Et que le vaste monde poursuive sa course folle qui lui a permis d’obtenir la National Book Award.

Colum McCann est donc de retour pour cette rentrée littéraire avec un ouvrage au nom surprenant Apeirogon, édité chez Belfond. L’histoire que nous raconte l’ouvrage est celle de deux pères, l’un est palestinien et l’autre israélien. Tous deux sont des victimes du conflit qui existe entre Israël et la Palestine depuis bien longtemps. Tous deux tentent de survivre après la mort de leurs filles, Abir Aramin et Smadar Elhanan. Ils ont vécu un véritable choc, connaissent le chagrin, ont plein de souvenirs d’elles et doivent faire leur deuil. Ils ont aussi l’envie de sauver des vies. Ensemble, ils vont créer l’association "Combattants for peace" et parcourir le globe en racontant leur histoire pour susciter le dialogue.

Alors pourquoi ce titre, qui définit une figure géométrique avec un infini de côtés ? Tout simplement car l’ouvrage décrit les multiples facettes du conflit : historique bien sûr, mais aussi politique, philosophique, religieux, musical, cinématographie et géographique. Il nous propose une tragédie infinie qui happe le lecteur, l’absorbe, lui donne une responsabilité et l’engage à comprendre, à échanger, pour entrevoir un nouveau futur mais aussi une tentative d’apaisement.

Il y a beaucoup d’humanisme dans cet ouvrage centré sur ces deux pères qui vont s’unir et mettre de côté une éventuelle volonté de vengeance à laquelle on aurait pu s’attendre après avoir connu la mort de son enfant. Il y aussi une construction particulièrement originale pour cet ouvrage qui représente véritablement de multiples facettes (comme l’apeirogon). L’ouvrage n’est pas constitué de chapitres mais de facettes qui portent un numéro correspondant à des périodes de l’histoire différentes ou à des points de vue des personnages. Toutes ces facettes évidemment se relient entre elles pour nous raconter l’histoire de ces deux pères touchés par le deuil.

De cet ouvrage très atypique dans sa construction se dégagent de nombreuses émotions, un peu sous la forme de montagnes russes, de la violence à l’amour, de la haine à l’empathie, l’histoire que nous dévoile ces deux hommes est une histoire triste et compliquée, tragique aussi. Le contexte de la mort tragique des deux jeunes filles est parfaitement raconté au fil des micro chapitres numérotés, comme des pièces de puzzle qui reconstituent une histoire, celle d’un conflit qui dure depuis bien longtemps.

Alors oui, le Moyen-Orient, foyer de ce conflit, est un territoire bien complexe que l’ouvrage tente d’aborder avec beaucoup d’ambitions. Cela est parfaitement réussi, le pari de la construction originale était risqué mais il s’avère particulièrement pertinent et brillant au fil de la lecture.

Le dernier ouvrage de Collum McCann est bluffant, impressionnant de réalisme et de conception. Il nous montre toutes les facettes du conflit israélo-arabe, insiste aussi sur son absurdité tout en voulant nous donner un message d’humanité, une humanité fièrement représentée le message de ces deux hommes qui ont perdu chacun un enfant.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Colum McCann
Le Facebook de Colum McCann


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=