Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme
Fondation Azzedine Alaïa  Du 28 septembre 2020 au 3 janvier 2021

Tout dans la création des modèles de Azzedine Alaïa tend et révèle et à l'excellence de la ligne et de la coupe dans la construction du vêtement tendant à l'épure et dont la simplicité évidente à l'oeil recèle une technique de haut vol pour réaliser ce qu'il voulait être une sculpture souple constituant une seconde peau avec sa puissance d'évocation charnelle.

Des principes et des exigences qu'il partage avec les plus grands noms de la couture, ses contemporains, mais également ses figures tutélaires inscrites au rang des architectes de la mode telle celle de Cristóbal Balenciaga, surnommé e son temps "le couturier des couturiers".

Les deux noms sont réunis pour une sublime exposition organisée par la Fondation Azzedine Alaïa sous le titre "Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" qui met essentiellement en résonance leurs créations autour de la couleur noire, couleur emblématique de Balenciaga qui l'a décliné de manière obsessionnelle et une des couleurs fétiches d'Alaïa.

Conçue sous l'égide d'Olivier Saillard, historien d'art et ancien directeur du Palais Galliera, qui connaît parfaitement le sujet ayant présidé à la conception des expositions "Alaïa" en 2014 audit Palais et "Balenciaga - L'Oeuvre au noir" qui s'est tenue en 2017 au Musée Bourdelle, la (dé)monstration se développe dans un superbe parcours circonvolutionnaire à la scénographie lumineuse, entre cimaises opalescentes et néons luminescents, réalisée par le designer américain Kris Ruhs.

Ode à la Femme en Noir

L'association de modèles iconiques d'Azzedine Alaïa et de ceux de Balenciaga sélectionnés dans la Collection Alaïa détenue par la Fondation s'opère en séquences ordonnées principalement autour d'une pièce iconique du vestiaire féminin, la robe, telle que déclinée dans la garde-robe de la femme élégante dont la journée est rythmée par la mondanité.

En premier lieu, le tailleur, et pour l'heure du cocktail, la fameuse petite robe noire dont il est difficile de déterminer le signataire tant elle s'avère intemporelle.

Ensuite, avec les tenues du grand soir et la robe bustier, summum de l'étenel féminin.

Par ailleurs, sont regroupés des modèles ressortant au tropisme ibérique auquel était attaché Balenciaga avec sa revisite tant ses tenues du Siècle d'or espagnol, des costumes traditionnels espagnols, avec le travail de la broderie des mantilles et les volants des jupes de maja à la veste de toréador, que des pièces du vestiaire féminin du 19ème siècle comme le boléro et le mantelet.

A cet égard le travail sur la dentelle met l'accent sur la dualité ombre/lumière et appelle un regard attentif sur la technicité du travail opéré non seulement en raison du choix de matières comme le taffetas, l'organza de soie, la mousseline et la maille, voire le cuir, mais également par le contraste des matières et leur façonnage du matelassage au bouillonné en passant par les incrustations.

A voir également en étage, une salle dédiée à Balenciaga avec des croquis d'atelier, photos et films d'archives de collections et défilés.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Fondation Azzedine Alaïa

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Fondation Azzedine Alaïa


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=