Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yalda, la nuit du pardon
Massoud Bakhshi     (octobre 2020) 

Réalisé par Massoud Bakhshi. Iran/France/Allemagne/Suisse/Luxembourg. Drame. 1h31 (Sortie 7 octobre 2020). Avec Sadaf Asgari, Behnaz Jafari, Babak Karimi et Fereshteh Sadre Orafaee.

Le cinéma iranien est un constant expérimentateur de formes. On le sait depuis Abbas Kiarostami ou Jafar Panahi. C'est également un grand raconteur d'histoires, qui ne cesse de se renouveler.

"Yalda" de Massoud Bakhshi est ce qu'on appelait au temps d'André Cayatte un "cinéma de procès".

Attention, pas un simple film avec débats et audition de témoins. Car, dans le cap qui préoccupe Massoud Bakhshi, le procès dont le suspect déjà presque déclaré coupable doit aboutir à une condamnation à mort. Et pour rendre les choses encore plus spectaculaires et inimaginables dans l'Iran austère des mollahs, le procès est télévisé et récolte une audience dépassant tous les scores des télés en clair.

Fait encore plus incroyable, le réalisateur n'invente rien car ce qui est raconté dans "Yalda" est authentique : la télé iranienne a perfectionné la télé-réalité jusqu'au pire. Ces enjeux, désormais ne sont pas d'éliminer un candidat, celui qui aura le moins la faveur d'un public qui punit quiconque a mal parler de ces compagnons de loft ou a trahi la confiance de celui ou celle avec qui il ou elle formait un couple d'opérette...

Non ! Dans "Yalda" de Massoud Bakhshi, la mort est au rendez-vous et le juge-arbitre est le Coran. La jeune Maryam a été mariée à un homme trois fois plus âgé qu'elle. Selon des circonstances obscures qui sont développées dans le film, elle l'a tuée.

Accident ou acte préméditée, ce n'est pas au spectateur d'en décider in fine. Lui peut simplement téléphoner pour conseiller Mona la fille de Nasser, la victime. Mona, seule en son âme et conscience doit décider si elle pardonne ou pas à Maryam. Si elle ne pardonne pas, le verdict sera la mort pour la veuve de son père...

Bien entendu, le vote du public qui est indicatif compte énormément. Si celui-ci réclame la clémence et qu'elle n'est pas accordée par Mona, comment celle-ci pourra-t-elle supportée le mécontentement d'un nation entière ? On apprendra ans pour corser l'affaire que Maryam sauvée, elle pourra toucher une partie de l'héritage censé revenir à sa rivale...

Ceux qui regarderont "Yalda" de Massoud Bakhshi seront sidérés par la force d'un récit qui décrit les tensions d'un procès hors norme et qui montre toutes les contradictions d'une société où la religion est tellement partout qu'elle finit par n'être plus que la règle d'un jeu spectaculaire.

Si l'on exagère un peu, le film prendra sa place dans les grands films de procès, type "12 hommes en colère" ou "Autopsie d'un meurtre". Il vaut aussi pour la qualité de sa distribution, notamment du côté des femmes, confirmant une fois encore la qualité des acteurs et actrices iraniens.

"Yarda" de Massoud Bakhshi, à l'image d'autres films venus de l'Iran, montre un peuple éduqué, subtil, plein de ressources et qui se tient debout malgré les contraintes imposées par un régime sur lequel on ne dit rien, ce qui veut dire en réalité beaucoup.

Qu'il puisse inventer un dispositif comme celui contenu dans "Yalda", laisse à penser qu'il est largement à bout de souffle et conduit par un tel cynisme qu'il pourrait bien un jour ou l'autre s'effondrer de lui-même.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=