Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Etouffer la révolte
Jonathan M. Metzl  (Editions Autrement)  octobre 2020

Voilà un ouvrage que j’ai vu passer dans le catalogue des éditions Autrement qui m’a interpellé et donné envie de le lire. Sans être féru de psychiatrie mais toujours autant interessé par tout ce qui touche à l’histoire qu’elle soit politique, culturelle, économique, militaire ou bien sociale, je suis tombé curieux de cet ouvrage écrit par un psychiatre qui nous raconte comment aux Etats-Unis la psychiatrie a pu être utilisée comme un objet politique.

Alors que le mouvement des droits civiques commence à embraser l’Amérique des années 50, les hôpitaux psychiatriques attestent d’une étrange évolution du diagnostique de la schizophrénie. Jusque là réservée aux intellectuels et aux femmes au foyer blanches, cette maladie devient soudain l’apanage d’une nouvelle catégorie d’individus, majoritairement des hommes noirs en colère.

Cette découverte stupéfiante, c’est Jonathan Metzl qui l'a faite en se plongeant dans les archives de l’hôpital d’Etat d’Ionia dans le Michigan. D’inhibés qu’ils étaient, les nouveaux "schizophrènes" se voient qualifiés de belliqueux ou de paranoïaques et, parallèlement, sous la plume de grands psychiatres de l’époque, la schizophrénie devient une "psychose de la révolte". Plus encore, l’abus diagnostique s’immisce dans le vocabulaire courant au point même que Martin Luther King ou Stockely Carmichael le reprendront à leur compte, faisant de cette maladie une image de l’identité afro-américaine scindée en deux par l’hégémonie américaine.

Dans cet ouvrage au demeurant particulièrement intéressant, Jonathan Metzl met au jour un racisme institutionnel d’un genre nouveau. Il nous montre l’instrumentalisation de la psychiatrie à des fins de domination des populations. On y voit comment la psychiatrie a pu permettre d’isoler et d’enfermer des personnes qui étaient considérées comme gênantes.

Après une préface particulièrement éclairante, l’ouvrage est construit autour de 6 parties, dont une première qui présente l’hôpital d’Ionia, spécialisé dans l’enfermement de criminels irresponsables. Viennent ensuite des parties qui parlent de patients, tirés d’archives récupérées par l’auteur, pour finir par une partie intitulée Les vestiges. On voit bien au final comment la presse a pu développer l’idée que la schizophrénie était liée à la masculinité et à la couleur de peau noire. On voit aussi que les scientifiques ont aussi beaucoup adapté leurs discours au contexte économique et social de l’époque où le racisme était présent.

Bizarrement, on pouvait penser que cette pratique délétère de la psychiatrie était plutôt l’apanage des systèmes totalitaires ou des dictatures mais l’ouvrage nous montre que cela a aussi existé aux Etats-Unis. Etouffer la révolte s’avère donc être un ouvrage à la lecture plus que nécessaire.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jonathan M. Metzl


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=