Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bumcello - Niels Peter Molvaer
Le Bikini  (Toulouse)  11 octobre 2005

BumCello : n.m. Bum comme percussion. Cello comme violon. Groupe atypique de la scène jazz française.

Cette simple définition ne peut à elle seule résumer l'esprit du duo composé de Cyril Atef et de Vincent Ségal. Certes le "célèbre" batteur de M alias Mathieu Chédid, connu pour sa batterie bizarroïde composé d'un bidon à eau lui servant de tom, et le musicien de classique orné de multiples prix sont des pointures dans leur domaine respectif.

Cependant, outre leur niveau technique impressionnant, ce qui m'a le plus marqué dans l'excellent concert qu'ils nous ont offerts est leur capacité à faire vivre une musique originale et complexe. En effet je ne connais pas beaucoup de groupe qui fait chanter et taper des mains un public, pas toujours musicien, sur des cellules rythmiques basées sur 9 ou 13 temps.

Ces deux là ont un sens de musical exceptionnel !

En effet, sur plus d'une heure et quart de concert, une bonne heure d'improvisation totale nous a été gratifiée. Il faut certes une bonne dose de talent pour réussir une telle prouesse mais aussi une bonne dose de culot pour oser faire ce que peu de groupes font : improviser sur des thèmes aussi variés que la jungle, le reggae ou encore le rock et créer une parfaite symbiose entre le duo et son public.

Le public est conquis et la descente de Cyril Atef au milieu de la foule à fini de convaincre les plus réticents à ce world jazz original et haut en couleur. Un peu de pub pour leur dernier album, qui est à mon goût bien moins intéressant que leur concert, une dernière banderille en direction des organisateurs pour l'ouverture du nouveau Bikini et la première partie se terminait sur une note bien agréable.

Une belle première partie !

La lumière s'éteint et j'attend avec impatience l'arrivée de Niels Peter Molvaer, qui est censé être le clou de la soirée.

Oh surprise, la salle pleine à l'arrivée de BumCello se vide au fur et à mesure. Certes, c'était le batteur de M. qui était en première partie et il est bien possible qu'une partie des personnes présentes soit venue pour lui. Le public n'était pas connaisseur ? Ou au contraire, il connaissait parfaitement NPM (pour les intimes) et il estimait que le groupe norvégien ne valait vraiment pas la peine d'être vu ?

Et bien je vous laisse deviner la suite : j'ai pris une énorme claque. Le trompettiste norvégien, un des pionniers de l'electro-jazz, nous a offert une heure et demie de jazz expérimental dans une ambiance mystérieuse et poétique. Certes le premier morceau pouvait sembler indigeste tant la prestation scénique de BumCello était vivante.

L'effet de surprise étant passé, il nous suffisait de fermer les yeux pour nous sentir voyager au milieu des fjords. Les tempi variaient peu sauf peut être pour un ou deux morceaux plus "jungle". Sa sonorité unique et la parfaite utilisation de l'electro dans tous ses morceaux furent pour moi une très belle découverte et une surprise que je n'attendais pas.

Sa musique, apaisante et splendide, nous rappelle qu'il est un grand du milieu jazz-expérimental et que sa place auprès de noms comme Truffaz est loin d'être usurpée.

A découvrir a-b-s-o-l-u-m-e-n-t !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Lychee Queen de Bumcello
La chronique de l'album Al de Bumcello
Bumcello en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Bumcello en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Bumcello en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)

En savoir plus :

Le site officiel de Bumcello


ManuD         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=