Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les têtes raides
Fragile  (Mon slip)  novembre 2005

"Je préfère les gens qui ne me comprennent pas".

Ainsi commence le dernier opus des Têtes Raides, Fragile, douzième galette du combo parisien (en comptant les deux lives et la compil').

Cette phrase d'introduction pourrait illustrer la volonté (ou non) du groupe de prendre les gens à contre-pied et surtout d'être là où on ne les attend pas.

Fragile marque un tournant ou plutôt un retour aux sources. Certains ne vont pas s'y retrouver, d'autres vont adorer, enfin quelques-uns vont découvrir…Le ton est plus incisif, le son plus brut.

On sentait déjà le coup venir avec la tournée qui suivait le précédent album Qu'est-ce qu'on s'fait chier et la sortie du live 25.05.04. Les Têtes Raides revenaient en quelque sorte à leurs premiers émois (qu'ils n'ont jamais réellement quittés d'ailleurs).

Fragile s'inscrit dans la ligne directe des deux premiers albums du groupe, à savoir Not dead but bien raides et Mange tes morts. Christian Olivier ne chante-t-il pas sur le titre "l'Oraison", "Lâche un peu le bout du toit" ? Il est vrai, ces mots sont sortis du contexte de la chanson mais l'interprétation au premier degré faisant référence à l'album Le bout du toit, prend du sens.

Fragile délaisse l'accordéon (pas une seule note) pour se recentrer sur un schéma plus rock accompagné de cordes ici, de saxo là, de textes inspirés…Les Têtes Raides délaissent un temps la chanson dite néo-réaliste pour repartir sur des sentiers plus rock voire punk.

"Je préfère comprendre les gens qui comprennent que je ne les comprends pas"

Le Têtes Raides ont confié la co-réalisation à Denis Barthe, batteur de Noir Désir. Très bon choix vu le bon cru qui en résulte. D'autres invités de marque viennent ici et là, tout au long des quinze titres. Le titre "Latuvu", ritournelle rock très efficace, voit ainsi défiler, le chanteur de The Ex, Didier Wampas, l'ami Rachid Taha sans oublier Mikaël Laugier et Jasmine Végas, poulains du label Mon Slip.

Romain Humeau, chanteur d'Eiffel et camarade du groupe, associe avec réussite, sur "l'Oraison", un quatuor à cordes à la voix de Christian Olivier et au schéma guitare / basse / batterie. François Pierron, compagnon de route de Loïc Lantoine, amène sa contrebasse sur "Les Animaux", pour un détour plus acoustique. Le raccourci accueille superbement "Les Ondes Martenot" de Christine Ott. Enfin, les Têtes Raides et le groupe The Ex se retrouvent pour "De Kracht", titre d'une intensité rock et d'une efficacité redoutable.

"Je comprends que les gens qui comprennent que je ne les comprends pas je les comprends".

"Je voudrais pas crever" est certainement un des meilleurs titres de l'album, tant la musique du combo parisien arrive à porter les mots de Boris Vian. Cela aurait pu être bancale, ici au contraire c'est un des meilleurs moments de l'album, les deux univers se mariant de manière remarquable.

Fragile met en avant la fibre militante des Têtes Raides, la radicalité de la musique s'associant au regard lucide de Christian Olivier notamment sur "Constipé", chanson s'inscrivant dans la lignée de "l'Identité".

Fragile va en décontenancer plus d'un. L'univers du groupe est ici plus dense et il est sans doute moins aisé d'y rentrer. Cependant, une fois passée la première écoute et l'effet de "surprise" qui peut en résulter, la dernière galette des Têtes Raides est une belle claque et une belle réussite.

C'est tellement bon de voir des artistes sortir des sentiers balisés et prendre les chemins de traverse. Ils ne sont pas beaucoup à oser ce pari, alors quand le résultat est de cette teneur…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Banco des Têtes Raides
La chronique de l'album Corps de mots de Têtes raides
La chronique de l'album Les Terriens de Têtes Raides
Têtes Raides en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Têtes Raides en concert au Festival des Terre-Neuvas de Bobital 2004
Têtes Raides en concert au Festival des Terre Neuvas à Bobital (Galerie photos)
Têtes Raides en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Têtes Raides en concert au Zénith (30 mars 2006)
Têtes Raides en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Têtes Raides en concert au Festival Class'Rock 2006
Têtes Raides en concert à La Maroquinerie (26 novembre 2007)
Têtes Raides en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - vendredi
Têtes Raides en concert au Festival Foreztival 2011 (7ème édition)
La conférence de presse des Têtes Raides (9 juillet 2005)
L'interview des Têtes Raides (24 mars 2006)
L'interview de Têtes Raides (vendredi 12 avril 2013)
L'interview de Têtes Raides (lundi 17 février 2014)

Christian Olivier en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (28 février 2005)
Christian Olivier en concert au Festival Les Nuits de l'alligator 2007 (mardi)

En savoir plus :
Le site officiel de Têtes Raides
Le Myspace de Têtes Raides
Le Facebook de Têtes Raides


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=