Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Considérations sur le homard tome 2
David Foster Wallace  (Editions de l'Olivier)  novembre 2020

Il y a beaucoup de choses dans cet ouvrage qui font que je ne pouvais pas ne pas aimer cet ouvrage qui vient d’être publié aux éditions de l’Olivier. Il y a d’abord l’auteur, David Foster Wallace dont je vous ai parlé il n’y a pas longtemps lors de la chronique du dernier ouvrage de Jonathan Franzen, Et si on n’arrêtait de faire semblant ?.

Dans cet essai, un chapitre était consacré à son amitié avec David Foster Wallace, l’un des génies de la littérature américaine, auteur notamment de l’excellent L’infinie comédie. Et pour finir, à la traduction de cet ouvrage nous trouvons Jakuta Alikavazovic, auteure du superbe L’avancée de la nuit, l’un de mes coups de cœur de l’année 2017.

C’est donc le deuxième tome de Considérations sur le homard que nous proposent les éditions de l’Olivier, deux ans après la sortie du premier volume (que je n’ai pas lu mais je vais très vite rattraper cela) qui réunissait les textes que David Foster Wallace avait consacrés à la politique et à la société américaine.

Avec ce deuxième tome, que l’on peut considérer comme un concentré de pop culture, sont réunis des essais sur la littérature, la langue et la communication. Wallace était un lecteur à la curiosité affutée et les textes qu’il nous propose en portent la trace. Avec le même brio, il analyse l’humour existentiel de Kafka, le rôle politique de la grammaire. Il nous propose aussi le portrait d’un célèbre animateur de radio obsédé par l’affaire OJ Simpson, évoque le culte de la célébrité mais aussi le règne de l’ignorance.

C’est un réel bonheur de lecture que nous offre David Foster Wallace avec cet ouvrage qui confirme que l’extrême acuité de l’intelligence est toujours indissociable de l’humour. Car de l’intelligence et de l’humour, David Foster Wallace n’en manquait pas. Le premier chapitre dans lequel il règle son compte à ceux qu’il appelle les écrivains narcissiques est succulent. Les passages où il nous parle des autobiographies des stars du sport (avec celle d’une tenniswoman) l’est tout autant.

Le chapitre sur l’animateur reflète parfaitement à la fois le génie de cet écrivain mais aussi sa grande complexité. Il est construit autour d’un récit relativement classique sur cet animateur et s’accompagne de cadres et de flèches qui renvoient le lecteur vers des précisions qui empêchent une lecture fluide. C’est particulièrement original je trouve quand on sait que ce chapitre parle d’une radio qui essaie avec difficulté de garder ses auditeurs.

Alors voilà, une fois encore David Foster Wallace nous offre avec ses chroniques faites entre 1994 et 2005 un ouvrage assez exigeant à la lecture qui est d’une rare intelligence. Si vous ne connaissez pas encore David Foster Wallace, il est grand temps d’aller à sa rencontre en vous procurant ses ouvrages ou ses essais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'infinie comédie" du même auteur
La chronique de "Le Roi pâle" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de David Foster Wallace


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 janvier 2021 : Voir le bon côté des choses

Dans ce couvre-feu avancé à 18h il faut voir le bon côté des choses, vous aurez du temps pour lire, écouter des disques, voir des films et des capataions de spectacles et surtout pour nous rejoindre sur la TV de Froggy's Delight sur laquelle nous vous préparons une nouvelle Mare Aux Grenouilles et une nouvelle série de concerts en direct ! Suivez la chaine, c'est gratuit, pour ne rien manquer !

Du côté de la musique :

"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed
et toujours :
"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Jeu des ombres" de Valère Novarina
"Nous l"Europe : le banquet des peuples" de Laurent Gaudé
"Les Justes" d'Albert Camus
"Icone" de Gérard Watkins
"Hamlet Kebab" de Rodrigo Garcia
"Comme il vous plaira" de Shakespeare
"Figaro divorce" de Odon von Orvath
"Ebauche d'un portrait" de Jean-Luc Lagarce
"Pichet Klunchun and myself" de Jérôme Bel et Pichet Klunchun

Expositions :

en virtuel :
"Joan Miro Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon

Cinéma :

at home :
"L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Caché" de Michael Haneke
"Métisse" de Mathieu Kassovitz
"Sauvage" de Nicolette Krebitz
"Arlington Road" de Mark Pellington
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Fin du monde" de Carolina Hellsgard
et un Spécial Georges Méliès
avec "Le mystère Méliès" documentaire de Eric Lange et 13 courts métrages

Lecture avec :

"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim
et toujours :
"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=