Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hélène Grimaud
The Messenger  (Deutsch Grammophon)  octobre 2020

C’est en janvier 2010, après sa dernière tournée européenne qu’Hélène Grimaud, immense pianiste française vivant aujourd’hui aux Etats-Unis, a enregistré cet album dans la grande salle de l’Université de Salzbourg où elle été rejointe par la Camerata de Salzbourg. Cet album est, pour Hélène Grimaud, une proposition de voyage intérieur, une réflexion sur le temps. "Notre temps a besoin d’une musique plus intense, véhiculant l’introspection et l’effort pour créer un espace pour vivre, un temps pour aimer au-delà des nombreuses misères actuelles et pour lutter pour plus d’harmonie les uns avec les autres et avec notre planète."

Cette grande protectrice de la Nature a choisi comme point central de cet album le Concerto pour piano n°20 en Ré mineur de Mozart. Ce concerto fait partie du nombre restreint d’oeuvres de Mozart composé dans une tonalité mineure, ce mode évoquant pour le compositeur une confrontation avec le destin. Nous sommes en 1785, lorsqu’il compose cette oeuvre. Il vit depuis trois ans à Vienne avec sa femme Constance et les commandes se font rares. Le ton du concerto est donné par l’avenir incertain qui se profile pour lui. Hélène Grimaud interprète cette oeuvre avec une pureté et une technique prodigieuse, tout en mettant une passion et une intensité impressionnante, la Camerata de Salzbourg accompagnant magnifiquement l’interprète.

Entourant ce concerto, Hélène Grimaud nous présente deux autres oeuvres du même compositeur, la Fantaisie inachevée en Ré mineur et la Fantaisie en Do mineur. Ce choix n’est pas anodin avec encore une fois des tonalités mineures, ces pages résonnant "de façon encore plus poignante à travers le philtre de ce tumulte que nous vivons, de cette incertitude".

Hélène Grimaud se dit "intéressée par les couplages qui n’étaient pas prévisibles, dans des combinaisons inhabituelles, certaines pièces pouvant s’éclairer l’une l’autre". C’est pourquoi elle choisit, dans la deuxième partie de l’album, d’interpréter des oeuvres du compositeur ukrainien Valentin Silvestrov. Celui-ci dit lui-même qu’il n’écrit pas de la musique mais qu’elle est un écho à ce qui existe déjà. The Messenger est par cela extrêmement impressionnante. Nous en avons ici deux versions, une pour cordes et piano et une pour piano seul. Cette oeuvre est un écho à la musique de Mozart mais dans une ambiance fantomatique, proche du rêve avec cette utilisation du sustain qui nous enveloppe totalement. Composée à la mémoire de son épouse, elle a pour but d’établir un lien entre le monde qui existait autrefois et le présent. Hélène Grimaud est passionnée par la musique de Valentin Silvestrov qu’elle avait déjà enregistré dans son album Memory de 2018 et propose d’autres pièces du compositeurs, échos à Schubert et Wagner.

Je recommande vivement cet album qui m’a véritablement transportée par le jeu sans fioriture mais d’une expressivité monumentale, par la passion et l’émotion qu’Hélène Grimaud fait passer dans ces oeuvres qui, sans nul doute, nous plonge dans cette introspection recherchée par l’artiste en nous faisant réfléchir sur cette notion du temps qui passe.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hélène Grimaud
Le Soundcloud de Hélène Grimaud
Le Facebook de Hélène Grimaud


Gaëlle Boulanger         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 janvier 2021 : Voir le bon côté des choses

Dans ce couvre-feu avancé à 18h il faut voir le bon côté des choses, vous aurez du temps pour lire, écouter des disques, voir des films et des capataions de spectacles et surtout pour nous rejoindre sur la TV de Froggy's Delight sur laquelle nous vous préparons une nouvelle Mare Aux Grenouilles et une nouvelle série de concerts en direct ! Suivez la chaine, c'est gratuit, pour ne rien manquer !

Du côté de la musique :

"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed
et toujours :
"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Jeu des ombres" de Valère Novarina
"Nous l"Europe : le banquet des peuples" de Laurent Gaudé
"Les Justes" d'Albert Camus
"Icone" de Gérard Watkins
"Hamlet Kebab" de Rodrigo Garcia
"Comme il vous plaira" de Shakespeare
"Figaro divorce" de Odon von Orvath
"Ebauche d'un portrait" de Jean-Luc Lagarce
"Pichet Klunchun and myself" de Jérôme Bel et Pichet Klunchun

Expositions :

en virtuel :
"Joan Miro Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon

Cinéma :

at home :
"L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Caché" de Michael Haneke
"Métisse" de Mathieu Kassovitz
"Sauvage" de Nicolette Krebitz
"Arlington Road" de Mark Pellington
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Fin du monde" de Carolina Hellsgard
et un Spécial Georges Méliès
avec "Le mystère Méliès" documentaire de Eric Lange et 13 courts métrages

Lecture avec :

"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim
et toujours :
"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=