Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mastication
Cine 13 théâtre  (Paris)  janvier 2006

Pièce de Patrick Kermann, montée par Pierre- Marie Carlier avec Cyril Aubin, Fabrice Carlier, Pierre-Marie Carlier, Arnaud Dautzenberg, Karine Mauran, Elodie Monsenert et Philippe Moutte.

Il s'en passe de belles dans les cimetières ! Mais si Patrick Kermann a choisi ce thème pour son texte "Oratorio in progress", ce n'est pas pour une resucée de la nuit des morts-vivants ou une parade de zombies dans le genre du Magic Horror Show. Et Mastication est sans doute moins une pièce sur la mort que sur la vie.

Patrick Kermann nous emmène vers, non pas un cimetière mythique riche en anecdotes et en personnalités, mais celui de Moret-sur-Raguse, modeste cimetière de campagne peuplé d'anonymes qui ont aussi leur vie et leur histoire. Et il donne la parole aux défunts ou, plus exactement, rend audible leurs paroles dans une société qui banalise et évacue la mort.

Car quand le corps lâche, trahit, se meurt, il semble que la parole et le verbe soient les derniers bastions de la vie. Comme certains malades dont le son de leur voix, même au travers de propos désordonnés et dépourvus de sens à l'oreille des autres, reste le seul signe qui leur prouve qu'ils sont encore vivants, il ne reste aux morts de Patrice Kermann, ces vivants dépouillés de tout, et notamment du temps, que les mots et la parole.

Pétrifiés au jour de leur décès, les morts, vivants sans avenir, racontent sans cesse, dans une langue simple et sans fioriture, la même histoire, la leur, comme une sorte de mélopée incantatoire pour faire le deuil d'eux mêmes et se rappeler au souvenir des vivants mais aussi pour rassurer ces derniers. Car dépourvu d'angelots et de diablotins, le monde des morts ne serait pas manichéen. Point de pesée des âmes, mais point de néant non plus. La mort, traitée comme simple passage entre deux mondes dans une vision athée et organique de la vie, est un rude choc dont on se remet finalement assez bien. Pas de quoi affoler un vivant !

Ces tranches de vie ordinaire présentée sous forme de soliloques narratifs induisent de nombreux sujets de réflexion notamment sur la parole, l'histoire avec une majuscule, la place de la mort dans les sociétés contemporaines.

Cela donne un spectacle étonnant et détonnant à la scénographie minimaliste qui réussit une heureuse symbiose entre la distanciation nécessaire et l'hyper réalisme jubilatoire.

Pierre-Marie Carlier, qui fut, au Théâtre du Lucernaire, un Dom Juan exceptionnel, juxtapose avec justesse le drôle et le pathétique de cette ronde tragi-comique menée par de très bons comédiens qui, confrontés successivement à des personnages bien différents, naviguent avec crédibilité dans un registre délicat.

 

"Ceux qui me lisent disent de mes textes qu'ils sont morbides. Certes, ils tournent tous autour de la mort comme autour d'un soleil étranglé, mais il y a dans ma pièce - qui d'ailleurs n'en est pas une ! - une grande joyeuseté, une formidable gaieté de tous ces morts réconciliés." Patrick Kermann


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=