Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Là où nous dansions
Judith Perrignon  (Editions Rivages)  janvier 2021

La ville de Déetroit, son histoire et ses difficultés rencontrées après la crise économique de 2008 ont fait couler beaucoup d’encre, nous offrant des ouvrages de sociologies, de géographie ou de littératures particulièrement intéressant. Je me souviens avoir lu il y a quelques années un excellent ouvrage de Thomas B. Reverdy intitulé Il était une ville. L’auteur nous emmenait dans une ville mythique des Etats-Unis devenue fantôme après la crise des subprimes en 2008.

Alors quand j’ai su qu’allait sortir un nouvel ouvrage sur cette ville avec à la plume Judith Perrignon, une journaliste romancière de talent, je me suis rué dessus pour le lire le plus rapidement possible. Là où nous dansions, son dernier ouvrage, publié chez Rivages, se situe donc aussi à Détroit, en 2013, autour de deux flics, Ida qui contemple les ruines du Brewster Project où s’est déroulée son enfance et Sarah qui a grandi en banlieue avant d’aller vivre en ville.

Tant d’espoirs et de talents avaient germé entre ces murs qu’il voit démolir. Tout n’est plus que silence sous un ciel où planent les rapaces. Avec en ligne de mire, un corps découvert il y a quelques jours, un de plus.

Pour trouver les coupables, on peut traverser la rue ou remonter le cours de l’histoire de la ville de Détroit. S’interroger sur le démantèlement de la ville, sur ce Brewster Douglass Project et sur l’abandon de ses habitants.

L’ouvrage est un roman mais aussi un formidable documentaire sur cette ville de Détroit au travers notamment de ce projet immobilier lancé par la première dame Eleanor Roosevelt au milieu des années 30. Ce projet de constructions de grands immeubles sociaux pour les afro-américains à Détroit s’est continué jusqu’au milieu des années 50 pour être démoli en 2014. Dans ces immeubles résidentiels vécurent de nombreux noirs qui travaillaient dans les usines automobiles de la ville.

Sur fond d’enquête criminelle, autour de différents personnages dont les policiers Sarah et Ida, se tisse l’histoire de Détroit de sa splendeur à sa déchéance mais aussi l’histoire de ce projet, sous la forme d’un récit choral.

La naissance, la vie puis la mort de cet immense projet nous sont racontées de façon passionnante, fruit d’un travail de recherche fouillé de la part de l’auteure qui s’est rendue de nombreuses fois dans cette ville et qui parvient à mêler avec brio dans le roman personnage de fiction et témoins de cette ville. On y découvre la vie foisonnante de ce complexe dans lequel ont vécu des personnes célèbres comme Diana Ross, des proches de Stevie Wonder. On y découvre aussi que ce fut le lieu où fut assassiné en 2013 l’artiste français Bilal Berreni, venu filmer et peindre la déchéance de Détroit. Le livre de Judith Perrignon lui est d’ailleurs dédié.

L’histoire de Détroit est un roman, une ville qui a connu de nombreux démons comme le racisme et les crises économiques mais qui renaît de ses cendres. C’est aussi un formidable laboratoire sociologique, une ville passionnante que Judith Perrignon nous raconte en mêlant avec justesse le roman et le documentaire.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Judith Perrignon


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 24 janvier 2021 : Cette semaine c'est CONCERT !

C'est reparti pour une semaine rythmée par le couvre feu, en attendant pire ? peut être. Mais d'ici là voici quelques découvertes culturelles qui espérons-le vous plairont. Par ailleurs, samedi on reprend les concerts en ligne, venez nombreux soutenir les artistes ! Et bien entendu on commence par le replay de la MAG #19.

Du côté de la musique :

"Timbaland" le mix #10 de la saison 2 de Listen In Bed à écouter en ligne
"Avenue des Falquières" de 17f
"Go" de Célia Forestier & Komorebi
"Accents" de Ensemble K & Simone Menezes
"Live recital 'Correspondance'" de Jean-Baptiste Fonlupt
"A place that has no memory of you" de Laurent Dehors & Matthew Bourne
"Là, la lumière particulière" de Léopoldine HH
"C'est une parole" de Louis Arti
"A la ligne" de Michel Cloup, Pascal Bouaziz & Julien Rufié
"Night network" de The Cribs
Interview de Yann Landry autour du nouveau label Tadam Records
et toujours :
"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Chemin de fortune et Le Legs" de Marivaux
"Le Pays lointain (Un Arrangement)" de Jean-Luc Lagarce
"Féminines" de Pauline Bureau
"La Chose commune" de Emmanuel Beix et David Lescot
"Treize à table" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Le plus beau jour" de David Foenkinos
"Madame Arthur dépoussière Queen"

Expositions :

en virtuel :
"Bruce Nauman" à la Tate Modern
"David Hockney - Ma Normandie" à la Galerie Lelong
"Marc Riboud - Histoires possibles" au Musée Guimet
"Voyages d'hiver - Regards sur les collections" au MuMa Le Havre
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol

Cinéma :

at home :
"Plein Sud" de Sébastien Lifshitz
"La mécanique de l'ombre" de Thomas Kruithof
"Un chat un chat" de Sophie Fillières
"Dieu seul me voit" de Bruno Podalydès
"Au loin s'en vont les nuages" d'Aki Kaurismaki
"The Swann" de Asa Helga Hjörleifsdóttir

Lecture avec :

"Créatures" de Crissy Van Meter
"La traversée" de Pajtim Statovci
"Le rêve de l'assimilation : de la Grèce antique à nos jours" de Raphael Doan
"Les enfants de la clarée" de Raphael Krafft
"Solitudes" de Niko Tackian
"Une gifle" de Marie Simon
et toujours :
"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=