Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Indice des feux
Antoine Desjardins  (Editions La Peuplade)  janvier 2021

Nous avons découvert il y a quelques temps les éditions La Peuplade, tout droit venues du Québec avec des ouvrages excellents sortis dans la collection Littérature francophone. A chaque fois, les ouvrages de cette maison d’éditions se sont avérés être des lectures très originales, surprenantes et passionnantes.

L’ouvrage d’Antoine Desjardins ne déroge pas à cette règle. Indice des feux, son premier ouvrage nous propose une littérature de la perte, celle de la perte de notre monde. Soumise à la frénésie du 21ème siècle, l’humanité voit sa relation au monde déséquilibrée et découvre la solastalgie.

La solastalgie ou éco-anxiété est une forme de souffrance et de détresse psychique ou existentielle causée par exemple par les changements environnementaux passés, actuels et attendus, en particulier concernant le réchauffement climatique et la biodiversité.

A travers sept fictions compatissantes, l’auteur interroge nos paysages intérieurs profonds et agités. De nombreuses questions se posent à lui, parfois existentielles comme comment la disparition des baleines noires affecte-t-elle la vie amoureuse d’un couple qui attend l’arrivée prochaine de son premier enfant ? Que racontent les gouttes de pluie tombant sur une fenêtre à un adolescent prisonnier de son lit d’hôpital, un adolescent qui s’informe du monde extérieur par la radio tout en combattant une maladie grave ?

Ce qui caractérise cet ouvrage est le parallèle que l’auteur fait entre l’humain et la nature, en insistant souvent sur leur effondrement commun, que cela concerne la faune ou la flore d’ailleurs. La nouvelle qui ouvre l’ouvrage, celle concernant l’ado en pleine chimiothérapie est particulièrement touchante. Les nouvelles qu’il reçoit du monde extérieur, notamment celles concernant la fonte des glaces au pôle Nord. Un enfant et un monde glacier qui se meurent en même temps. Quel sinistre parallèle ! Et des gouttes de pluie qui tombent sur les fenêtres de sa chambre quand Montréal se retrouve envahi par les eaux, signe peut-être aussi que la banquise a fondu.

Pour chaque nouvelle, c’est un souci écologique qui se pose et l’auteur tel un lanceur d’alerte nous rappelle les dangers immédiats pour l’humanité que posent des catastrophes écologiques, que cela soit un incendie, la disparition de certaines espèces animales, l’utilisation d’engrais ou d’insecticides ou bien encore les changements climatiques.

L’auteur s’est appuyé sur des réalités pour construire ses nouvelles et donner du sens à ses constats écologiques et ses revendications. L’intelligence de son ouvrage est sa dimension littéraire et non pas seulement scientifique avec l’utilisation de personnages attachants dans les histoires qu’il nous raconte.

Il n’élude jamais les responsabilités humaines, montrant bien que nous sommes quasi tout le temps responsables des soucis écologiques mais qu’en même temps, nous sommes aussi les seuls à pouvoir tenter de les résoudre ou de les éviter. Indice des feux ne nous donne pas seulement des indices, il nous prévient, tente de nous responsabiliser, nous met en garde face à ce qui nous attend. C’est aussi au final un ouvrage qui nous fait réfléchir sur ce que nous devons faire si l’on ne veut pas atteindre les feux que le titre de l’ouvrage nous annonce.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=